ALERTE AU MERCURE – Intoxication des vaccins et des amalgames dentaires

ABUS - Le livre de Sylvie Renault

La dangerosité du mercure pour la santé humaine n’est plus à démontrer et personne ne voudrait volontairement ingérer du mercure, mais sommes-nous pour autant à l’abri d’une intoxication involontaire ?

 

Depuis la fin du 19ème siècle, nous sommes tous exposés à un environnement de plus en plus toxique et pollué. Dans cette pollution les métaux lourds ont une place prépondérante, et parmi ces nombreux polluants, le mercure est certainement le plus toxique.

 

Les symptômes d’un empoisonnement au mercure

La toxicité du mercure est largement reconnue, quelle que soit sa concentration dans l’organisme. Les premiers signes d’une intoxication au mercure peuvent se traduire par une très grande variété de perturbations psychologiques et/ou de problèmes physiques généraux, tel que :

  • Problèmes nerveux ou musculaires, engourdissement
  • Changements d’humeur, irritabilité, accès de colère, dépression
  • Dysfonctionnement général du système immunitaire, allergies diverses, dermatoses
  • Fatigue, maux de tête, faiblesse musculaire, pâleur

Des manifestations plus tardives d’une intoxication peuvent conjuguer :

  • Perte progressive de la mémoire, de la vue et de l’audition
  • Dysfonctionnement général du système nerveux central, absence de coordination musculaire pouvant déboucher sur une paralysie…

De plus en plus de preuves scientifiques démontrent qu’une exposition de longue durée au mercure cause des démences séniles (maladie d’Alzheimer).

 

Suis-je intoxiqué au mercure sans le savoir ?

OUI !… Et j’irais même plus loin en disant que nous sommes TOUTES et TOUS intoxiqué au mercure, à des degrés différents certes, mais toute la population des pays industrialisés et à 100 % contaminée. Pourquoi toute la population ? C’est simple, le mercure se trouve dans deux produits que tout le monde consomme sans exception ; les plombages dentaires et les vaccins.

Regardons ensemble ces deux produits contenants du mercure et leurs effets désastreux sur la santé.

 

1 – Plombage dentaire dangereux

Un amalgame dentaire métallique se compose d’environ 50 % de mercure et 30% d’argent + du cuivre, du zinc, et autres métaux en pourcentage variable selon les sources de fabrication.

Un gros plombage dentaire peut contenir jusqu’à 700 mg de mercure. A la suite de la mise en place d’un amalgame dentaire au mercure-argent, il y aura une libération persistante de mercure dans l’organisme pendant de nombreuses années. En effet, la corrosion par la mastication, l’exposition à l’oxygène, l’acidité des aliments et de la salive provoque une libération continuelle du mercure dans l’organisme 24h/24. Ceci à été validé par beaucoup d’autopsies humaines qui montrent la relation entre le nombre d’amalgame et les niveaux de mercure présent dans le système nerveux central.

La fondation pour une dentisterie sans toxicité a compilée les données concernant plus de 1500 patients provenant de plusieurs sources différentes, qui démontre que le simple fait d’enlever les plombages douteux au mercure-argent va donner des améliorations significatives, voir définitives, sur l’état de santé général. Ces améliorations sont particulièrement flagrantes en ce qui concerne les allergies ou 90% des gens atteint de formes de symptomatologie allergique ont vu leur état s’améliorer après que leurs amalgames dentaires soient remplacés par des plombages dentaires en composites non allergéniques.

 

Le mercure dentaire par Marie Grosman

 

2 – Des vaccins au mercure

Nous ne parlerons pas ici de l’hérésie vaccinale, je vous laisse le soin de consulter nos articles sur le sujet.

Nous parlerons uniquement du mercure contenu dans les vaccins et des effets néfastes sur la santé, et cela dès le plus jeune âge. Le mercure dans les vaccins se trouve sous la forme du thiomersal, (thimérosal) c’est un conservateur présent dans plusieurs vaccins (hépatite B, hépatite A et R.O.R….). Ajoutez à cela que beaucoup de ces vaccins contiennent également de l’hydroxyde d’aluminium et autres saloperies adjuvants vaccinaux, et vous avez la un cocktail explosif !

Si les amalgames dentaires ne peuvent être mis en place en bouche d’un nourrisson, faute de dent, ce n’est pas le cas des vaccins ou de multiples injections (obligatoires ou non) ont lieu dès les premiers mois de vie, ce qui rend la toxicité du mercure encore plus dangereuse. L’une des découvertes des plus intéressantes, c’est que les symptômes d’un empoisonnement au mercure sont semblables à ceux de l’autisme.

Voici quelques exemples de symptômes concernant les très jeunes enfants :

Pleurs inexpliqués, automutilations, problèmes de sommeil, troubles de l’alimentation, perméabilité intestinale accrue, diarrhée, constipation, colite, difficulté à s’asseoir, à se traîner à quatre pattes et à marcher, tendance à tomber sur le côté ou/et à tourner sur soi, balancements et postures inhabituelles, battements des bras, grimaces, agitation…

Lorsque l’enfant grandi, d’autres soucis peuvent également apparaître, tel que :

Manque d’initiative, anxiété, sautes d’humeur, irritabilité, accès de colère, timidité, retrait, indifférence à l’égard des autres, désir de solitude, expression faciale peu marquée, sensibilité aux sons et à la lumière, carence dans le développement du langage, troubles de l’attention, altérations de la mémoire auditive et verbale à court terme, déficience intellectuelle, hypertonie ou hypotonie, faible force musculaire, paralysie cérébrale, sudation, tachycardie, eczéma…

 

Vaccins & Mercure ( Thimerosal )

 

Intoxication au mercure, un traitement naturel ?

Il serait judicieux de ne pas attendre une intoxication lourde avant de mettre en place une stratégie pour détoxifier l’organisme. Même si notre organisme et en mesure de se détoxifier tout seul, nous pouvons l’aider et le soutenir en partie avec de bonnes habitudes d’hygiène de vie et quelques remèdes naturels.

La première des choses à faire, et nous l’avons vu plus haut, c’est de se faire enlever les amalgames dentaires douteux par un dentiste compétant en la matière, qui va respecter un protocole bien particulier.

Ensuite c’est d’éviter les vaccins, qui de toute façon, outre le fait de contenir des métaux lourds, voilent les lois biologiques de l’être humain.

Limitez la consommation de thon et autres poissons gras pour éviter une absorption de mercure contenue dans ces aliments.

Et comme nous sommes tous plus ou moins exposés, une petite cure de détox de temps à autre peut agir en prévention. Voici une liste des éléments les plus largement utilisés et efficaces pour vous aider à éliminer le mercure et autres métaux lourds de votre organisme :

  • Dans le cas de symptômes décrits plus haut, optez pour des granules homéopathiques de Mercurius solubilis.
  • Le traitement de fond se fera avec la prise de chlorella.
  • Pour renforcer votre système immunitaire optez pour une cure de glutathion.
  • Une complémentation en Vitamine C qui contribuera efficacement au renforcement de l’organisme.

 

Nota : Attention, cette liste de produits naturels ne doit pas être utilisée sans l’avis d’un professionnel, le mercure et d’autres métaux lourds ont tendance à se fixer dans le cerveau, et une posologie bien précise en fonction de chaque personne doit être mise en place, sinon vous risquez fort d’avoir l’effet inverse de ce que vous souhaitez….

 

Conclusion

Si cet article n’as pas produit de déclic, c’est que comme moi vous savez déjà et vous êtes initié aux dangers des métaux lourds. Dans le cas contraire vous continuez certainement à penser que nos gouvernants et la médecine allopathique actuelle souhaitent notre bien ? Alors dans ce cas je vous encourage à lire le livre de Sylvie Renault qui risque fort de vous ouvrir les yeux une bonne fois pour toute.

ABUS - Le livre de Sylvie RenaultAyant découvert l’implication du mercure dans sa problématique de santé, Sylvie relate son parcours difficile au travers d’une société consumériste et indifférente à ses souffrances. Une expérience qui la pousse à dénoncer les rapports de force, tout particulièrement quand ils s’articulent autour de l’abus de confiance, comme l’intoxication médicale peut l’être.

« Parce que l’abus médical est une déclinaison de l’abus sexuel, il convient de les traiter ensemble pour les faire reculer » 

 

Merci à toi Sylvie pour ton acharnement et ton combat, je reste persuadé que beaucoup de gens se sentiront moins vulnérables après la lecture de ton livre…qui est validé par quatre scientifiques.

 

A voir également:



Pour les moteurs de recherche cet article parle de :

  • vaccin mercure symptomes (1)
  •  

    En 2017 j'entretiens mes articulations avec Mega-Flex

    Confort articulaire, mobilité, souplesse, arthrite, arthrose... Des milliers de personnes retrouvent le bonheur de se déplacer...Voir le produit en boutique
     
Commentaire de l'auteur

Je ne vois pas de meilleure illustration que les élections présidentielles qui se jouent aujourd’hui pour donner une idée de ce que dénonce mon livre. Dans ma compréhension, si l’abus de confiance est dans les promesses non tenues des politiciens, celles des médecins, celles des parents et ailleurs… c’est parce qu’il se niche d’abord dans les relations amoureuses. Tant qu’il se cultivera sur le terreau sexuel, il se développera dans toutes les directions. Pour faire tomber l’arbre de cette forme de violence, il nous revient de le déraciner de la sexualité.
Sylvie Renault, le 07 mai 2017

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.