Cosmétiques et aluminium : La Suisse s’inquiète

Aluminium et cosmétiques

Le gouvernement fédéral Suisse s’inquiète des liens entre les déodorants contenant des sels d’aluminium et les cancers du sein

Le Conseil fédéral a annoncé suivre de près le dossier d’un éventuel lien entre une telle utilisation et l’apparition de cancers du sein. Il envisagera éventuellement des mesures de restriction ou d’interdiction, à prendre en accord avec l’Union européenne.

 

Pourquoi mettre de l’aluminium dans les déodorants ?

Les sels d’aluminium sont utilisés dans beaucoup de déodorants anti-transpirants sous forme de « hydroxychlorures d’aluminium » et de « zirconium hydratés » car ils ont pour effet de resserrer les pores de la peau.
Ces substances d’aluminium font déjà l’objet de restrictions quantitatives dans plusieurs pays, avec pour obligation de mentionner sur les produits finis contenant ces sels d’aluminium « Ne pas appliquer sur la peau irritée ou endommagée ».

 

Sels d’aluminium ou parabens: Quel lien avec le cancer ?

Selon un avis rendu en avril 2014 par le comité scientifique de la Commission européenne pour la sécurité des consommateurs, rien n’indique que l’utilisation de produits cosmétiques contenant de l’aluminium augmenterait les risques de cancer.

Et pourtant, une étude Genevoise récente à relancée le débat des déodorants aux sels d’aluminium qui seraient responsables du cancer du sein. Le chlorure d’aluminium est présent dans neuf déodorants sur dix. On comprend mieux pourquoi la déclaration du cancérologue André-Pascal Sappino a semé la panique dans les salles de bain. « Jusqu’à preuve du contraire, je conseil d’éviter les déodorants qui contiennent des sels d’aluminium. » Son étude publiée dans le Journal of Applied Toxicology démontre pour la première fois la toxicité des sels d’aluminium sur les cellules mammaires.

Le cancérologue mentionne l’augmentation des cancers du sein, qui s’explique avant tout par une hausse du nombre des dépistages précoces et un vieillissement de la population. Par contre ces 2 facteurs n’expliquent pas tout, on soupçonne aussi des facteurs environnementaux tels que l’aluminium mais aussi les parabens. Ces derniers servants de conservateurs dans la plupart des produits de beauté, mais aussi dans l’alimentation. Dans une étude Britannique deux spécialistes réputés ont découvert la présence de parabens dans les tumeurs de plusieurs patientes. Cette présence des parabens et des sels d’aluminium dans les cellules cancéreuses ne signifie pas qu’ils en sont l’unique cause mais cela justifie qu’on s’y attarde en menant des études complémentaires.

 

En attendant ces études complémentaires et certainement des mesures restrictives concernant ces deux substances, nous vous conseillons d’éviter tout produit contenant de l’aluminium et des parabens…

 

A voir également :


cosmeled

Il a été prouvé en effet que l’aluminium est un produit très néfaste qu’il faut à tout prix éviter dans nos soins cosmétiques. Et ceci est un cas général. Il est particulièrement dangereux en cas d’utilisation après rasage.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.