L’épiglottite, une infection aiguë et mortelle

Epiglottite aigue chez l'adulte

Une inflammation aiguë de l’épiglotte qui provoque une détresse respiratoire…

Et qui, en quelques heures provoque l’asphyxie de l’enfant…Ou de l’adulte.

Voici en résumé de ce qui vient de m’arriver soudainement courant de ce mois d’août et qui m’as valu un séjour hospitalier forcé de 8 jours. Après une courte convalescence, je reprends l’écriture en voulant de suite en savoir plus sur ce truc de fou que même les toubibs ne savent pas expliquer la provenance.
L’épiglotte est une petite proéminence située à l’entrée du larynx en arrière de la langue qui empêche la nourriture d’entrer dans la trachée lors de la déglutition. L’épiglottite c’est le résultat de l’inflammation aiguë de cette petite proéminence. Lorsque l’on parle de forme « aiguë » c’est pour définir le temps que met cette inflammation pour gonfler et réduire à néant le diamètre du larynx, en quelques heures (4h pour ma part)  l’asphyxie est inévitable…

 

Un cas de première urgence

Les cas d’épliglottites sont rares, et c’est généralement chez les jeunes enfants qu’elle arrive, mais également chez l’adulte (J’ai 48 ans). Ça commence par une petite gêne au niveau de la gorge lorsque vous mangez ou avalez, un peu comme lorsque vous avez un début d’angine, puis la déglutition devient de plus en plus pénible, on se sent gonflée à la gorge, avec les ganglions douloureux. Puis vient une gêne respiratoire importante aggravée en position allongée. Chez l’enfant, les symptômes de l’épiglottite commencent avec des symptômes d’une infection des voies respiratoires supérieures : gorge très douloureuse, fièvre, voix étouffée, absence de toux, stridor, cyanose… (Pas de souci de voix pour moi, sauf en phase finale)

Si vous en êtes à ce stade, il faut rapidement composer un N° d’urgence car ensuite cela va très vite, le gonflement devient tellement important que l’air ne peut entrer ou sortir des poumons entraînant une urgence médicale.

Pour ma part j’ai alerté mon épouse qui était dans son premier sommeil (2h30 du matin), elle a rapidement appelé les secours, en moins de 10 mn ils étaient la m’évitant de justesse (quelques minutes tout au plus) une asphyxie et donc de ce fait une trachéotomie avec réanimation et tout le bazar. Une prise en charge et mise sous oxygène rapide m’as permis, malgré une trachée obstruée à 95 %, de respirer de nouveau de façon naturelle et à peu près correcte.

 

Le traitement de l’épiglottite

Le traitement de l’épiglottite nécessite des soins d’urgences immédiates pour empêcher l’occlusion complète des voies aériennes.

Rapidement emmené sur l’hôpital le plus proche (10 kms) lorsque les ambulanciers on jugés mon état stable (Environ 30 mn) voici le traitement que j’ai subis aux urgences (pendant 2 h) avant de rejoindre les soins intensifs:

  • Oxygène humidifié et adrénaline en inhalation par vapeur
  • Stéroïdes et corticoïdes pour réduire l’enflure et l’inflammation des voies respiratoires
  • Traitement antibiotiques (Co-Amoxi-Mepha 2200)
  • Tests sanguins et mise en culture
  • Radio des poumons

Michel avant de passer au blocUne fois que mon état était stable et surveillé, les voies aériennes sûres, et les antibiotiques commencés, je fus transféré aux soins intensifs, puis le lendemain en médecine.

Seulement si ce traitement est efficace chez les enfants, pour ma part il a fallu passer au bloc 48 h après car le gonflement recommençait. Et hop un étage plus bas en chirurgie, et préparation pour l’intervention qui était préférable, afin d’ôter les restes de l’infection. 1h30 d’anesthésie générale (Il faudra ensuite drainer tout ça au plus vite), intubage et tout le tintouin…Par contre pas de cicatrice apparente ni de grosse douleur post opératoire puisque le chirurgien est passé par la voie naturelle et à opéré au laser….Sans toucher aux cordes vocales.

 

L’épiglottite c’est la forme aggravée d’une laryngite

Elle est due le plus souvent, à une bactérie, l’haemophilus influenzae b. Que savons-nous sur cette bactérie ? Pas grand-chose malheureusement, tous ce que l’on peut trouver comme info c’est une prévention vaccinale qui, soit disant amènerait des progrès spectaculaires… Des vaccins contre Haemophilus influenzae b sont disponibles depuis le début des années 1990. La couverture vaccinale des pays développés est de 92 % « Le vaccin Hib protège contre cette bactérie, ce qui diminue le risque de développer une épiglottite. » source repli.net

C’est ce qu’on pourrait appeler une bonne info…Mais lorsque l’on regarde d’un peu plus près le nombre de décès en France à cause de cette bactérie on constate le contraire, regardez ci-dessous la courbe des décès depuis 1925 jusqu’aux années 2000. On voit de suite que l’arrivée du vaccin ne ralentis en rien la progression des décès, bien au contraire… Encore une preuve comme quoi les vaccins sont un véritable canular !

Haemophilus-influenzae-nombre-deces-France-1925-2000

 

Les bons gestes aux premiers signes

Appeler immédiatement les urgences (15 ou le 18 en France ou le 144 pour la Suisse) dès les premiers signes (douleurs et gêne à la déglutition avec association ou pas de fièvre).

En attendant les secours :

Surtout ne paniquez pas, ne jamais allonger la personne, la laisser toujours assise et la rassurer, un stress inutile pourrait augmenter le rythme cardiaque et provoquer une demande respiratoire plus importante en aggravant la détresse respiratoire.
Lui faire respirer une atmosphère chaude et humide accompagné de vapeur. Une humidification bien faite permet de résoudre pas mal de souci respiratoire. La vapeur est un excellent anti-inflammatoire (ce que je viens d’apprendre en rédigeant cet article).

Si vous avez un corticoïde sous la main, vous pourrez lui en donner en respectant les doses et les contre-indications des corticoïdes (ou à défaut un anti-inflammatoire). De toute façon, les corticoïdes c’est la première chose que les secours vous enverrons dans les veines sans vous demander votre avis, dans l’urgence et lorsque le pronostic vital est engagé, il faut savoir l’accepter.

Si vous respectez ces conseils simples, il n’y a aucune raison qu’on en arrive à la phase d’asphyxie et à une trachéotomie, cependant j’ai bien faillis y passer tout de même, alors soyez vigilent… 😉

A voir également:


Pour les moteurs de recherche cet article parle de :

  • épiglottite aiguë chez ladulte (23)
  • epiglotte gonflée (22)
  • epiglottite aiguë (16)
  • laryngite anesthésie générale (1)
  • infection epiglotte (1)
  • infection de la gorge detresse respiratoire (1)
  • gonflement de lepiglotte (1)
  • gonflement de la trachée (1)
  •  

    Une perte de poids assurée sans contrainte

    Phyto-Minceur facilite la perte de poids lorsqu'il est associé à un régime équilibré et la pratique d'une activité physique régulière...Voir le produit en boutique
     
Keven

J’ai fait une epiglottite en 2014.
Aucun symptome autre que la difficulte a la deglutition.
J’ai trop attendu malheureusement (3 jours a dormir assis , puisque mes voies respiratoires se bloquaient lorsque sur le dos) , et lorsque je me suis rendu a l’urgence, on m’a anesthesier pour m’entuber.
Ce qui n’a pas fonctionner malheureusement … resultat : Une tracheo etait de mise.
Aujourd’hui (2016) les memes symptomes sont revenu , et tout suite, j’ai ete me faire prescrire des antibiotiques.
A ne pas prendre a la legere ces maux de gorge persistant.

Greg

Bonjour, merci de votre témoignage, pour ma part je n’ai pas fait de rechute, attention tout de même à bien surveiller votre système immunitaire, ce type de truc doit nous alerter sur les défenses naturelles de notre corps qui ne sont plus au top…

evilys

Bonjour , peut on faire une ALLERGIE brutale de l’épiglotte ( sans parler d’epiglottite ) qui arriverait sans signes préalables , et plonge la personne dans l’asphyxie immédiate ?
Si , oui , quels sont les démarches préventives a faire pour découvrir l’agent allergène qui la provoque ? et quels peuvent être les traitements ?

Vous pouvez me répondre sur ma messagerie , et sur ce blog , car tous les moyens d’informer sont importants .

Greg

Bonjour, ce que vous appelez allergie brutale est justement défini par une épiglottite, c’est une infection qui va plonger le sujet dans une asphyxie rapide (4 heures pour mon cas) cependant lorsqu’on ne connait pas cette infection on à du mal à repérer les signes, autre qu’une simple gène au niveau de la gorge, c’est au stade final que tout s’accélère et que l’on prend subitement conscience que l’on va étouffer, à ce moment il faut réagir très vite.
Au niveau de la prévention, c’est surtout prendre soin de son système immunitaire, dans mon cas, et à cette époque mon système immunitaire devait être affaibli pour que cette bactérie puisse s’y développer sans une bonne défense de mon organisme. Je n’ai pas d’autre connaissance sur des pathologies allergènes à cet endroit qui pourraient provoquer une asphyxie encore plus brutale, car dans ce cas mieux ne pas se trouver trop loin des urgences médicales…

evilys

Bonsoir Greg , merci beaucoup de votre réponse , quand vs dites qu’il vaut mieux se trouver pas trop loin des urgences , c’est là que mon inquiétude se renforce d’autant plus car la personne se trouve à Madagascar , et je pense que vous connaissez le problème , là bas il n’y a pas de structure efficace ni médicaments même en ville .
Je voudrais trouver une solution dans la prévention de ce problème , pour éviter d’en arriver à la trachéotomie dans l’urgence qui risque d’être une épreuve très difficile dans la panique et le manque d’expérience .
Que conseilleriez vous de prendre pour renforcer le système immunitaire , sachant que sur place là bas ce qui sera le plus facile à trouver ce sont les huiles essentielles . La personne est un homme de 73 ans qui vit là bas depuis une quinzaine d’années , il est solide , mais il est vrai que depuis 1an ou 2 il est sujet aux bronchites au moindre courant d’air , et a du mal à en sortir , et à plusieurs reprises il avait eu des crises d’étouffements , mais qui n’ avaient pas été jusqu’à l’impossibilité d’inspirer et expirer comme cette fois , sentant avec précision que c’était le clapet qui était bloqué ! Mais, curieusement m’a t il dit , ‘il n’était ni enrhumé , ni encombré dans ses voies respiratoires !
Je suis contente d’avoir trouvé une personne comme vous , qui allez pouvoir m’aider , et je vous en suis reconnaissante .
Je reviendrais donc sur ce site merveilleux que vous avez eu la conscience et l’empathie de créer , et je vous en remercie à l’avance .

Puvilland

Question?

Combien d’épiglottite avons nous dans notre vie?

Car ma sœur en à eu une, cela fait 17 ans elle s’inquiète beaucoup à savoir si elle pourrais en avoir un autre ou si c’est fini?

Répondre S.V.P

Greg

Bonjour, pour répondre a votre question : Combien d’épiglottite avons nous dans notre vie ?
Je n’en ai aucune idée, par contre on sait que c’est une bactérie et que généralement ce sont les enfants en âge ou leur système immunitaire n’est pas encore totalement forgé qui en sont la proie. Les adultes peuvent aussi être la victime de cette bactérie, et lorsque ce sont les adultes, et comme c’est certainement mon cas, c’est une baisse du système immunitaire qui en est la cause.
Pour ma part, et après être passé par cette épreuve, je prends un soin particulier pour avoir mon système immunitaire au top, avec une bonne alimentation saine, de l’exercice régulier et une bonne hygiène de vie. Sans oublier une cure de détox de temps en temps… Vous pouvez donc conseiller la même chose à votre sœur.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.