Fukushima 3 ans après, la catastrophe s’étend aux USA

Contamination de la Côte Ouest des États-Unis

Les retombées de l’accident nucléaire de Fukushima atteignent la Côte Ouest des États-Unis

Presque trois ans après la catastrophe de la centrale nucléaire de Fukushima des quantités importantes de matières radioactives s’échappent toujours de la centrale.
L’accident a été classé au niveau 7 de dangerosité, soit le plus haut niveau, identique à celui de Tchernobyl. Malgré des déclarations rassurantes du gouvernement japonais, la situation n’est absolument pas sous contrôle et ne permet toujours pas le redémarrage des réacteurs et cela 3 ans après les faits.

Tous les jours depuis l’accident, plusieurs centaines de tonnes d’eau sont injectées pour refroidir les réacteurs, puis ruissellent dans les sous-sols et aussi dans la nappe phréatique. Une partie de ces eaux est traitée et réinjectée dans le circuit de refroidissement tandis que l’autre est stockée dans un millier de réservoirs, construits à la « vas-vite » et truffés de fuites. Résultat : 300 tonnes d’eau contaminée de césium, strontium et tritium se retrouve à la mer chaque jour, comme l’explique cette vidéo ci-dessous.

 

Comprendre la situation à Fukushima en deux minutes

 

Silence radio sur l’augmentation de la radioactivité croissante

Les observations démontrent une augmentation anormale du niveau de rayonnement sur le site, depuis le mois d’août dernier. Il est à ce jour, près de 8 fois plus élevé que la norme. Il s’est bien passé quelque chose au sein de l’usine depuis le mois d’août dernier, quelque chose qui n’a pas été révélé au public. Le Ministère de la Défense russe affirme avoir détecté le 31 décembre 2013, deux explosions atomiques souterraines de «  bas niveau » dans la zone de la catastrophe de Fukushima.

Comme à l’époque de Tchernobyl, nous avons à faire au silence des médias traditionnels sur un sujet dramatique pour l’humanité, sans doute dû aux consignes émanant des pouvoirs politiques qui tentent d’éviter une panique des populations. Souvenez-vous que lors de la catastrophe de Tchernobyl les pouvoirs publics occidentaux avaient nié la dangerosité du nuage radioactif qui s’était propagé sur l’Europe en certifiant même publiquement que ce nuage s’était arrêté aux frontières…

 

Contamination de la Côte Ouest des États-Unis

La Côte Ouest des USA est contaminée, cela va entraîner une autre catastrophe, mais cette fois-ci économique, et une possible migration. La Californie, l’État de Washington, la Colombie-Britannique, les métropoles de San Diego, Los Angeles, San Francisco, Seattle et Vancouver vont être touchées. Les dommages potentiels pour l’économie en général et pour les secteurs de l’agro-alimentaire, du tourisme et de l’immobilier en particulier, sont incalculables. La valeur totale de l’immobilier de la seule Californie a été estimée en 2010 à 4.400 milliards de dollars.
Voici une vidéo saisissante qui est en train de faire le tour du monde, on y voit un homme utilisant un compteur Geiger dans une ville côtière de la côte ouest américaine. Dans le commentaire qui accompagne la vidéo, l’auteur indique que cela fait deux ans qu’il mesure le rayonnement sur les plages locales et que rien n’explique cette hausse soudaine ou le rayonnement mesuré atteint jusqu’à cinq fois le niveau normal.

 

14 millions de doses d’iodure de potassium

Un fait troublant demeure cependant, car même si tout ceci est une mascarade, un avis d’appel d’offres du gouvernement fédéral révèle qu’une agence du Pentagone a commencé à stocker de l’iodure de potassium dès 2012 en raison de ses inquiétudes sur la crise nucléaire de Fukushima.

Et comment expliquer que les Etats-Unis ont passé commande, dès le 6 décembre, de près de 14 millions de doses d’iodure de potassium, un composé qui protège le corps contre l’empoisonnement radioactif à la suite d’accidents nucléaires graves. Un nombre de doses, qui est loin de couvrir les besoins de la population entière. Elles seront livrées en février 2014, et pourraient être utilisées préventivement pour une partie de la population, directement exposée aux déchets nucléaires et aux eaux radioactives rejetées dans l’océan…

Une source gouvernementale a affirmé que cet achat était bizarre étant donné l’énorme quantité demandée pour un délai aussi court. De plus plusieurs océanographes ont conclu en Août dernier que la pollution radioactive de la catastrophe de Fukushima atteindrait la côte américaine au début de cette année…Affaire à suivre
Source : Express.be & le monde.fr

A voir également:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Basic information on data protection
Responsible Le BonCoinSante +info...
Purpose Gérez vos commentaires. +info...
Legitimation Consent of the concerned party. +info...
Recipients Automattic Inc., EEUU to spam filtering. +info...
Rights Access, rectify and delete data, as well as some other rights. +info...
Additional information You can read additional and detailed information on data protection on our page privacy policy.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.