La grosse arnaque de l’AMM d’un médicament

L'AMM d'un médicament

L’autorisation de mise sur le marché d’un médicament doit être rigoureuse

 

L’AMM d’un médicament, son efficacité, son prix et son remboursement sont soumis  à diverses commissions supposées indépendantes.
Cependant, une récente enquête de Mediapart à permis de découvrir que ce n’était pas du tout le cas. Mais bon, ce n’est pas un scoop, au BonCoinSanté nous dénonçons depuis plusieurs années tous les conflits d’intérêts liés au business du médicament. Voici donc les grandes lignes de cette enquête.

 

Qui décide qu’un médicament va être sur le marché ?

La commission de mise sur le marché du médicament, permet à un médicament d’être vendu sur le territoire français. Les avis rendus par cette fameuse commission sur les médicaments proposés par les labos ont deux gros impacts:

  • La sécurité sanitaire, avec tous les risques qu’ont connait, il suffit de se rappeler l’affaire du médiator, protelos ou autre champix
  • Le prix du médicament, et donc le taux de remboursement par la Sécurité sociale, avec le risque d’augmenter son déficit…

 

Intérêts des labos

Pour les labos qui proposent un nouveau médicament sur le marché, vous comprendrez certainement que l’avis de cette commission va peser lourd, jusqu’à plusieurs centaines de millions d’euros pour un seul médoc. Nous ne parlerons pas d’efficacité car c’est vraiment la dernière chose qui va intervenir dans une AMM. Donc  si un médicament ne reçoit pas, ou peu de remboursement, il ne se vendra pas ou très peu. Il faudra donc que le nouveau médicament (efficace ou pas, dangereux ou pas…) reçoive cette fameuse autorisation avec un bon taux de remboursement, tous ceci afin de contribuer à la bonne santé financière du fameux labo qui fabrique le médicament.

 

Comment fonctionne le système ?

L’enquête de Mediapart révèle que le système mis en place était particulièrement ingénieux, puisque les membres du groupe d’amis bien placés au sein de cette commission se sont servis de leurs positions à des fins personnelles. En contre partie d’un avis favorable et bienveillant sur tel ou tel médicament, les labos arrosent copieusement; présidents, vice-présidents, ou simples membres des principales commissions du système français.

Parallèlement et secrètement, ce petit groupe de mafieux d’amis conseillait les laboratoires sur la meilleure façon de présenter leurs dossiers afin que ceux-ci voient leur AMM facilitée. L’affaire, au-delà des évidentes questions déontologiques et de conflits d’intérêts qu’elle pose, interroge sur l’honnêteté du système sanitaire français dans son ensemble.

 

Le prix à payer par les labos

Comment les labos rémunèrent t-ils ce type de magouilles de services afin que tout ceci passe « inaperçus » ?
Tous les plus hauts membres de ces commissions ont la double casquette, car ils sont également consultants pour l’industrie pharmaceutique. Outre les salaires parfois injustifiés, tout ce beau petit monde bénéficie de cadeau en tout genre ; petites ou grandes sauteries réunions dans des hôtels prestigieux, fonds versés à différentes associations dirigées par les épouses ou maris, indemnités et taxes diverses réglées directement par les labos au profits de facultés ou centre d’apprentissage dirigés par ces mêmes membres de la commission…Sans oublier quelques biftons distribuées de ci de la, 1000 à 2000 balles, glissés dans une enveloppe déposée dans un dossier ou directement sur le lit d’une chambre d’hôtel, ou encore quelques petits voyages de plusieurs milliers d’Euros, Mediapart a également recueilli différents récits témoignant d’une proximité des membres de cette commission avec l’industrie pharmaceutique en dehors des heures de travail ; invitations à l’opéra, dîners de luxe, week-end dans de somptueuses villas …Bien entendus, tous les membres incriminés contestent, minimisent ou nient toutes ces petites magouilles…Vous pourrez trouver tous les détails croustillants dans l’enquête menée par Mediapart.

 

Conclusion

Pas besoin de long discourt, vous aurez vous-même compris que lorsqu’un médicament vous est prescris par votre toubib, ce n’est pas pour son grande efficacité et les faibles effets secondaires, mais simplement pour ce qu’il va rapporter financièrement à l’industrie. Si vous en doutez encore, vous avez ci-dessous quelques liens pertinents pour aller plus loin dans vos recherches. Il faudrait également être bien naïf pour croire que ces magouilles se limitent au système français, car les labos sont partout cotés en bourse…Donc attention, car c’est avec votre santé et celle de vos proches que ces pourris sont en train de jouer, et comme cela fait des années que cela dure, il ne faudra pas s’étonner de voir dans pas longtemps un autre scandale à la une…

 

A voir également:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Basic information on data protection
Responsible Le BonCoinSante +info...
Purpose Gérez vos commentaires. +info...
Legitimation Consent of the concerned party. +info...
Recipients Automattic Inc., EEUU to spam filtering. +info...
Rights Access, rectify and delete data, as well as some other rights. +info...
Additional information You can read additional and detailed information on data protection on our page privacy policy.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.