Le cannabis dans le traitement de la douleur

Le cannabis en usage médical

Le cannabis thérapeutique, une solution ?

Des millions de personnes souffrent de douleurs chroniques à travers le monde, 10 à 15 % d’entre elles présentent des douleurs complexes et difficiles à traiter.

Si on rajoute que 50 % des patients ne disposent pas d’assez de moyens de traitement antidouleur et qu’en plus certains développent des résistances ou des intolérances aux antalgiques habituels, il devient impératif de trouver des solutions.

 

Le cannabis est utilisé dans le traitement de nombreuses douleurs

Si certains opiacés comme la morphine est un antidouleur plus puissant, dans certains cas le cannabis est plus efficace. Il convient néanmoins d’ajouter que son effet thérapeutique reste relativement imprévisible, c’est à dire que le cannabis présente un effet thérapeutique bénéfique chez un patient et pas chez un autre, un exemple précis pour des patients atteints de fibromyalgie, certains ont pu profiter de l’effet thérapeutique du cannabis, tandis que d’autres non.

En 2001, l’Association allemande pour le Cannabis Médical a réalisé une enquête auprès de ses membres. Elle a montré que les produits dérivés de cannabis ont été utilisés avec succès dans le traitement des maladies suivantes:
•    arthrose/arthrite
•    hernie discale
•    bébé thalidomide
•    fibromyalgie
•    sensibilité aux agresseurs chimiques (MCS multiple chemical sensitivity)
•    règles douloureuses
•    migraine et autres céphalées [1]
•    affaiblissement musculaire (maladie de Werdnig-Hoffmann)
•    névralgie
•    neurofibromatose
•    lésion du plexus brachial
•    douleur postsozerienne
•    douleur thalamique
•    hernie hiatale
•    lumbago

 

[1] Témoignage personnel

Je suis moi-même atteint de migraine depuis l’âge de 25 ans, la périodicité de mes crises sont aléatoires, je peux rester 2 ans sans aucune crise ou en faire 2 par an. La crise dure en moyenne 30/40 jours, les 10 premiers jours apparitions de petites douleurs de 30mn qui se répètent 1 à 2 fois par jour. Les 10 jours suivant sont les plus intenses, avec des douleurs extrêmement fortes d’environ 1h, qui me réveillent la nuit (3 à 4 fois) + 3 ou 4 fois tout au long de la journée, c’est la période la plus difficile à maitriser car les douleurs fatiguent énormément.

Vient ensuite la période de fin de crise 10/15 derniers jours ou les douleurs s’estompent progressivement, elles sont encore 2 à 3 fois présentent dans la journée, surtout face à certains déclencheurs comme après les repas ou après un verre d’alcool.
Depuis 25 ans j’ai à peu près tout testé comme antidouleurs, le seul qui soit efficace (sans effet secondaire) contre ces migraines invalidantes reste le cannabis, en dose très légères voir homéopathique, la douleur s’estompe en quelques secondes après la première bouffée. Info importante: je ne suis pas un fumeur de cannabis.

 

Les usages ont évolués, il faut que la loi évolue !

Outre ses bienfaits pour les patients, la légalisation du cannabis a aussi pour vertu d’enrayer une partie du trafic de stupéfiants. Une fois autorisées par la loi, la culture et la commercialisation de la plante échappent au marché noir et aux problématiques de sécurité et d’économie souterraine qui vont avec. La dépénalisation du cannabis coupe l’herbe sous le pied des dealers et réduis les violences et la circulation des armes à feu, notamment dans les banlieues.
Pour être certain de la qualité de votre consommation optez pour des graines de cannabis par exemple sur ce site


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.