Maladie nosocomiale, pourquoi autant d’infections ?

Les maladies nosocomiales

Nos hôpitaux sont devenus de véritables nids à microbes !

4 200 morts par an en France, c’est le chiffre des décès suite à une infection nosocomiale (infection associée à un séjour ou aux soins en hôpitaux), soit en moyenne 8 à 10 % des personnes hospitalisées…Ce Chiffre est bien sur officiel, c’est sans compter tous les petits bobos contractés (environ 800 000 par an) dans cette atmosphère surprotégée, mais surinfectée.

 

Définition d’une maladie nosocomiale

Une maladie nosocomiale désigne une infection contractée au cours d’une hospitalisation, le patient contracte une infection qui n’existait pas, ni avant sont arrivée, ni pendant les premières 48h à l’hôpital.

A qui la faute ? Une grosse part de responsabilité revient aux grandes structures, les « méga-hôpitaux » les « usines de soins » dans lesquels son regroupés des milliers de malades atteints de diverses pathologies, où se propagent rapidement bactéries multi résistantes et virus mortels. Toute personne qui tient à sa santé et à sa vie doit absolument réfléchir avant d’y séjourner.

 

La folie des hôpitaux modernes

A l’époque des « hospices » ou des « Hôtel-Dieu » on évitait autant que possible de regrouper tous les malades dans un seul endroit. Les hôpitaux étaient aménagés en pavillons séparés par des jardins, ces jardins étaient autant utiles pour les promenades, mais ils avaient surtout l’avantage de maintenir un cordon sanitaire entre les catégories de patients et leurs différentes pathologies.

Jadis il était hors de question de mettre des tuberculeux au sein d’une maternité, ou de mélanger les gens atteints de simples fractures avec des malades du choléra. Mais aujourd’hui, quelle que soit la raison pour laquelle vous venez consulter à l’hôpital, vous passerez parfois plusieurs heures aux urgences avec les malades venus pour les causes les plus variées, si vous avez l’avantage de ne pas trop traîner en salle d’attente, vous croiserez de toute façon ces malades dans l’ascenseur, les toilettes ou les couloirs.

 

Vous êtes un numéro au service de l’hôpital

Ce système hospitalier moderne a été pensé et organisé pour convenir aux médecins et au personnel soignant, mais surtout aux contraintes pratiques et particulièrement aux rentabilités financières. Tout ceci au détriment de la sécurité des malades. Ces énormes structures doivent fonctionner à leur rythme et non au votre. C’est vous qui êtes réveillé à 6h30 du matin pour ensuite patienter des heures dans les couloirs en attendant que la radio soit dispo.

 

Quels recours en cas de maladie nosocomiale ?

La première des choses sera de récupérer votre dossier médical afin d’établir l’existence d’une infection nosocomiale. Vous aurez ensuite deux  possibilités de recours : Soit pour faute ou obligation de sécurité ou soit au titre de la solidarité nationale.

Avant d’aller en justice pour avoir réparation, tentez une indemnisation au titre de la solidarité nationale, la procédure est gratuite au niveau de l’expertise médicale et vous pourrez tenter une procédure judiciaire par la suite si besoin. Vous passerez alors devant une commission régionale de conciliation et d’indemnisation (CRCI). Pour retirer votre demande voir les indications ici.

La CRCI dispose de 6 mois à compter de la réception d’un dossier complet pour rendre son avis, au vu du rapport d’expertise, des circonstances, des causes, de la nature et l’étendue des dommages que vous avez subis ainsi que sur le régime d’indemnisation applicable. En cas de recevabilité du dossier, l’indemnisation se fera selon les principes du droit commun. En cas de désaccord avec la décision de la CRCI vous avez le droit de contester devant un tribunal.

 

Conclusion

Avant d’entreprendre un séjour à l’hôpital, ou simplement de passer quelques heures dans une salle d’attente d’un de ces établissement, assurez-vous que cela soit vraiment, vraiment nécessaire, et que vous n’avez pas d’autre solution. Si vous venez pour un petit bobo, après quelques heures vous risquez de contracter une infection nosocomiale plus dangereuse qui risque de vous faire regretter votre petit bobo de départ…

A voir pour éviter un séjour à risques:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Basic information on data protection
Responsible Le BonCoinSante +info...
Purpose Gérez vos commentaires. +info...
Legitimation Consent of the concerned party. +info...
Recipients Automattic Inc., EEUU to spam filtering. +info...
Rights Access, rectify and delete data, as well as some other rights. +info...
Additional information You can read additional and detailed information on data protection on our page privacy policy.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.