Meningitec – Un vaccin contre la méningite « défectueux »

meningitec-danger

Les vaccins de nouveau dans la tourmente

39 bébés contaminés aux métaux lourds…

Même sans être déclarés « défectueux », il faut savoir d’urgence que les vaccins contre la méningite C (et bien d’autres) sont largement plus risqués que la maladie elle-même !

 

L’affaire Meningitec

Une de plus j’ai envie de dire, cependant tous les vaccins sont défectueux car ils sont tous, d’une part expérimentaux et d’autre part, ils violent les lois biologiques. Malgré ces 40 plaintes contre le Meningitec , il y a des milliers d’autres cas causés par des vaccins non déclarés « défectueux » qui ne sont jamais médiatisés.

 

 

La défectuosité (au sens médiatique et journalistique du terme) des vaccins va certes encore rajouter des risques supplémentaires, mais ces risques ne sont qu’une triste « cerise sur le gâteau » déjà bien cramoisi de l’insécurité vaccinale -totalement inacceptable-, celle-ci s’expliquant parfaitement par la façon non scientifique et tout à fait biaisée selon laquelle les vaccins sont évalués avant leur mise sur le marché et que seuls les abrutis ou les gens de mauvaise foi peuvent encore oser défendre.

 

On vous cache la vérité sur la dangerosité des vaccins

Seuls 1 à 10% des effets secondaires graves de vaccins sont rapportés et comptabilisés, ces vaccins sont de 80 à 800 fois plus risqués pour les enfants que les risques de la maladie naturelle et cela même si ces vaccins ne sont pas déclarés « défectueux »!
Les officiels n’en savent pas assez sur le système immunitaire sur lequel les vaccins interagissent au long cours et donc bien entendu que les vaccins font peser sur TOUS les enfants des risques de maladies sérieuses à long terme et cela, même quand ils ne sont pas déclarés « défectueux »!

 

Médecins muselés

Selon une étude de l’Inserm, si les médecins généralistes sont majoritairement favorables aux vaccins, certains émettent des réserves vis-à-vis des adjuvants et des effets secondaires. Si ces mêmes médecins n’avaient pas à redouter des sanctions, ils seraient certainement majoritairement « moins favorables » aux vaccins !

 

A voir également :

 

Bouquins sur le sujet


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.