Calendrier de vaccination en France

Calendrier de vaccination

Le nouveau calendrier de vaccination est l’occasion d’embrouiller le consommateur, mais c’est aussi le jackpot pour les labos qui vont voir grimper leurs ventes et leurs bénéfices dans plus de 200 pays.

Chers amis, un conseil, ne tombez pas dans le piège de cette pub mensongère sur les vaccins avec son nouveau calendrier et tableau des vaccinations.

Ce nouveau calendrier vaccinal est soit disant simplifié, mais oui, bien sûr, tout ça pour balancer des vaccins « non obligatoire » avec d’autres fortement conseillés, en bref diminuer le nombre d’injection tout en multipliant les doses…et les bénéfices !

 

La peur fera oublier les mensonges et les propagandes

Avec ce nouveau calendrier des vaccins, les gouvernants espèrent faire oublier aux Français les mensonges sur le H1N1 et la manipulation des citoyens, et du fait améliorer l’acceptabilité des vaccinations par les médecins. Le Figaro à même le culot de nous expliquer que cette simplification du calendrier vaccinal 2013 a demandé 4 ans de travail du Haut Conseil de la santé publique, Ôh les pauvres, ils doivent être éreintés !

Le journaliste à l’origine de ce papier du Figaro, remarque que « la première simplification concerne la vaccination contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite, les infections à Haemophilus influenzae b et l’hépatite B (vaccin hexavalent) ».

On constate l’amalgame (volontaire ou involontaire) fait par ce journaliste, entre les vaccins obligatoires et ceux qui ne sont que « fortement conseillés » car le consommateur de vaccins ignore souvent que seuls 3 vaccins sont obligatoires le DTP (Diphtérie – Tétanos – Poliomyélite)

 

Quelle est la différence entre obligatoire et fortement conseillé ?

La seule et unique différence c’est qu’en cas d’accident suite à un vaccin obligatoire, la victime pourra se retourner contre le gouvernement et avoir une petite chance d’être dédommagé dans quelques années…Mais le plus tard possible.

Alors qu’avec un vaccin non obligatoire mais « fortement conseillé » les victimes devront faire face à une armée d’avocats bien formatés qui nieront tout lien entre le vaccin et l’accident, et les victimes ne pourront se défendre faute de moyens financiers. Vous comprenez maintenant pourquoi on vous fait croire à des vaccins obligatoires qui en fait sont simplement conseillés, juste pour vous injecter des doses de produits chimiques et remplir les caisses des labos, le tout sous l’aval du gouvernement et sans aucun recourt contre qui que ce soit en cas d’accident.

Pour bien comprendre le problème de ces vaccins obligatoires et non obligatoires et des difficultés pour les parents de s’y retrouver dans tout ce cirque, écoutez cet enregistrement en caché d’un père de famille dont l’enfant a contracté une maladie suite à une vaccination. Il pose quelques bonnes questions à un professeur en pédiatrie et un spécialiste des maladies infectieuses sur la disponibilité et la dangerosité des vaccins.

 

De quoi inspirer tous les jeunes parents qui ne veulent plus se laisser faire

 

Une autre simplification de ce calendrier des vaccins concerne le ROR (Rougeole-Oreillons-Rubéole)

Le nouveau calendrier recommande une première dose à l’âge de 12 mois pour tous les enfants et la deuxième entre 16 et 18 mois. Là aussi tout est fait pour que les mères de famille le croient obligatoire, alors qu’il ne l’est pas et qu’en vérité, il ne s’agit pas d’un seul vaccin mais de trois administrés en même temps.

 

La vaccination contre le papillomavirus (cancer du col l’utérus)

La vaccination contre le papillomavirus sera proposée plus tôt aux jeunes filles, entre 11 et 13 ans au lieu de 14 ans, c’est toujours ça de gagné pour les labos, le prétexte avancé serait que cette différence d’un an devrait permettre de ne plus faire une relation étroite entre vaccination et sexualité. On prend vraiment les gens pour des crétins, d’autant que ce vaccin, vendu à des millions de doses depuis des années dans le monde entier, n’a jamais prouvé qu’il était capable d’éviter un cancer du col l’utérus ou d’un décès.

 

Le vaccin anti-Hépatite B

Je vous passe les détails des autres rappels ou vaccins contre les infections invasives conjugués à l’infini et à tout âge, pour s’attarder un instant sur le vaccin contre l’Hépatite B.

On nous rappelle que « si la vaccination pour l’hépatite B n’a pas été effectuée au cours de la première année de vie, elle peut être réalisée jusqu’à 15 ans inclus. » À partir de 16 ans, elle est recommandée uniquement chez les personnes exposées au risque d’hépatite B.

C’est du pur délire car la plupart des enfants recevant le vaccin hexavalent ont déjà été vaccinés, la plupart sans le savoir, contre une maladie qui ne s’attrape que par des voies sexuelles ou des transfusions, donc des années après la vaccination, et qui, de toute façon n’est plus active !

Nous ne parlerons pas ici du vaccin antigrippe, que tout le monde s’empresse de faire tous les ans et dont les seuls bénéfices indéniables sont encore une fois pour les firmes pharmaceutiques et les effets indésirables pour les consommateurs.

 

En conclusion

Pour résumer, ce nouveau calendrier de vaccination prouve, une fois encore, que ceux qui l’ont élaboré sur des données épidémiologiques plus contestables que jamais, n’ont qu’un objectif: imposer une idéologie sanitaire dogmatique, qui se contente de reprendre, année après année, des idées reçues qui ont été X fois contestées mais recommandées par des gouvernements mafieux et répétées par des médias corrompus, à des citoyens désinformés sous l’emprise de la peur de la maladie et de la mort.

Elles sont à présent tellement ancrées dans le cerveau des populations qu’elles sont devenues incontestables…

Source : Le blog de Sylvie Simon

 

A voir également:

Bouquins sur le sujet


Emélie

La grosse arnaque des vaccins obligatoires: le tétanos n’est pas une maladie qui confère une immunité en cas de contamination… ce qui veut dire que le vaccin est par essence inefficace. Le tétanos ne se transmet pas entre personne, ce n’est pas une maladie contagieuse! En cas de blessure il faut savoir que le bacille est strictement anaérobie, détruit par l’oxygène… une plaie qui saigne n’est pas dangereuse. Les spores vivent dans la terre et dans les excréments des animaux (en particulier le cheval) alors… il faut tenir compte de l’origine de la blessure. Tout compte fait les risques de contamination sont très faible et l’immunité au tétanos n’existe pas. Pourquoi vacciner?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Basic information on data protection
Responsible Le BonCoinSante +info...
Purpose Gérez vos commentaires. +info...
Legitimation Consent of the concerned party. +info...
Recipients Automattic Inc., EEUU to spam filtering. +info...
Rights Access, rectify and delete data, as well as some other rights. +info...
Additional information You can read additional and detailed information on data protection on our page privacy policy.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.