La santé par les aliments, mais pas n’importe lesquels…

Nos aliments sont ils dangereux pour la santé ?

Notre santé passe avant tout par notre alimentation, mais aujourd’hui, si nous mangeons à notre faim, nous sommes loin de manger à notre santé

Les chiffres du diabète et de l’obésité font froid dans le dos mais le « trop manger » n’est que la pointe de l’iceberg. En vérité, c’est plutôt le « mal manger » qui risque de nous tuer…

 

A qui la faute ?

  • A notre rythme de vie qui nous écarte de notre cuisine au profit des plats préparés ou des fast food ?
  • Au marketing et aux publicités qui nous font croire que le bon goût c’est la marque ?
  • A nos petits revenus qui nous poussent à regarder du côté des prix plutôt que des étiquettes ?
  • Au système éducatif qui enseigne à penser mais pas à alimenter correctement notre cerveau ?
  • Au système qui pousse les industriels à se séparer des matières nobles trop coûteuses au profit des aliments raffinés et carencés ?
  • Et si c’était nous, consommateurs, les premiers fautifs ?
  • Nous qui gobons tout ça à longueur de repas (de plus en plus courts) ?

 

Réveillons nous !

Les CONSommateurs ne seraient pas des êtres constitués de chair et de sang mais des automates, conditionnés dès leur plus tendre enfance à être malades et à ingurgiter des substances chimiques pour soit disant tenter d’aller mieux ou, à leur insu, pour se nourrir via les résidus de pesticides, édulcorants et autres additifs ?

Un extrait édifiant, ou un agriculteur témoigne qu’il ne mange pas les oignons qu’il cultive !

 

N’est-t-il pas temps de nous interroger sur le système lorsque le règlement intérieur d’une école interdit pour le goûter des enfants les préparations « maison » sous prétexte qu’elles ne sont pas formatées et conditionnées par l’industrie ?

Ne croyez-vous pas qu’il serait plus intelligent de savoir « comment bien se nourrir » plutôt que de savoir « quoi manger » ou « comment manger » ? On sait depuis fort longtemps que pour une bonne santé,  alimentation et nutrition sont intiment liés, mais avant d’avoir une alimentation saine et équilibrée, faut-il encore connaître comment nos aliments quotidiens sont produits, préparés et conditionnés par l’industrie de l’agroalimentaire.

 

Avons-nous perdu le goût du goût ?

C’est le grand paradoxe de notre époque : Le monde entier est maintenant disponible dans nos assiettes et nous bénéficions du plus grand choix de produits de consommation de toute l’histoire de l’humanité. Pour la première fois, nous connaissons également plus de problèmes d’obésité que de faim. Avec autant de choix et de pouvoir d’achat, notre civilisation pourrait être le paradis du goût. Pourquoi alors cette sensation qu’il n’en est rien ?

Peut-être parce que 90% de notre alimentation se résume en réalité à une vingtaine d’espèces végétales  et 5  espèces animales. Faites le compte pour vous en rendre compte ! Il est loin le temps où la France comptait 3000 variétés de pommes…

Et cela n’est pas prêt de s’arranger puisqu’il a été décrété en haut lieu que seuls des graines dûment estampillées par l’administration avaient le droit d’être utilisées pour la commercialisation. Au vu du coût (7000 euros en moyenne pour l’enregistrement d’une variété de blé) et de la complexité de la procédure d’enregistrement, les vieilles variétés disparaissent au profit des nouveautés brevetés (et donc rentables), génétiquement modifiés ou non.

 

Un autre élément de réponse : L’agroalimentaire achète aux télévisions environ 2 milliards d’euros par an d’espaces publicitaires,  c’est ensuite le boulot des médias de trouver du « temps de cerveau humain disponible » (formule employée par certains PDG de chaines grand public) pour nous faire avaler n’importe quoi !

On est peut-être allergique, mais juste au fait qu’on mange autre chose qu’un véritable aliment ! J’ai dans l’idée que le corps refuse des aliments faits sans conscience, qui rabaissent au lieu d’élever.  Il me semble qu’une population peut certainement finir par ne plus pouvoir digérer ce qui est produit avec pour uniques objectifs rendement et rentabilisation.

Le BonCoinSanté vous recommande ce petit message

Voir le film complet de Coline Serreau

 

Alors que faire pour garder la santé grâce aux aliments ?

C’est inutile de stresser ou de devenir paranoïaque. N’oublions pas que c’est l’excès qui nuis à la santé, donc la plupart du temps, essayons simplement de « manger mieux » en remplaçant les aliments « blancs », sans intérêts ainsi que les noms imprononçables de la chimie par des aliments complets à haute vitalité: Pain complet (ou demi-complet en cas d’intolérance au gluten), sucre complet (excellent pour les dents !), graines germées, huiles végétales vierges, fruits et légumes bio (aussi bio que possibles),… C’est peut-être un peu plus cher (quoi que…) mais le rapport qualité/prix est bien meilleur et, de toute façon, si la santé a un coût, elle n’a pas de prix…

 

Coclusion

Cherchez quels sont les meilleurs aliments pour la santé et vous allez vite découvrir que ce n’est pas nécessairement les « produits » ou les « marques » que vous avez l’habitude de consommer aujourd’hui…

 

A voir également:

Bouquins sur le sujet



Pour les moteurs de recherche cet article parle de :

  • la sante par les aliments (1)
  •  
    Glutathion

    Boostez vos défenses naturelles avant l'hiver

    Bonifie l'état général de santé, renforce le système immunitaire et favorise la libération des toxines stockées…Voir le produit en boutique
     

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Basic information on data protection
Responsible Le BonCoinSante. +info....
Purpose Gérez vos commentaires.. +info...
Legitimation Consent of the concerned party. +info...
Recipients No data will be transferred to third parties, except legal obligation. +info...
Rights Access, rectify and delete data, as well as some other rights, as explained in additional information.
Additional information You can read additional and detailed information on data protection on our page privacy policy.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.