Le Jeûne, une thérapie oubliée ?

Pourquoi jeûner ?

Arrêter de manger pendant quelques jours s’avère une arme efficace contre la maladie

Que vous le croyiez ou pas, le fait d’arrêter de s’alimenter durant plusieurs jours offre d’excellentes perspectives de santé.

 

Beaucoup pensent qu’il faut manger, manger et encore manger pour ne pas tomber malade et mourir, et si c’était faux ? Et si « il faut manger pour… » N’était qu’une conviction profonde que nous aurions cultivé inconsciemment uniquement dans le but de satisfaire un plaisir physique, une simple addiction…

Beaucoup d’anciennes pratiques de santé, comme le jeûne, se révèlent être efficaces de plusieurs façons, et la recherche actuelle montre que les cycles de jeûne prolongé protègent le système immunitaire contre les dommages et participent à la régénération du système immunitaire. Les conclusions sont formelles – le jeûne fait passer les cellules souches d’un état dormant à un état d’auto-renouvellement.

 

Pourquoi cette thérapie* n’est pas largement utilisée de nos jours ?

*Même si le mot thérapie n’est pas tellement approprié, nous dirons plutôt que le jeûne « c’est un réflexe inné que nous avons perdu » je vais tout de même l’utiliser dans cet article, car « thérapie » est un mot clé, et les moteurs de recherche aiment les mots clés…

Alors pourquoi le jeûne n’est pas (ou très peu) utilisé de nos jours ?

C’est simple, même si cette thérapie est instinctive chez certains mammifères, même si les anciens savaient tout ceci, même si de nombreuses études (voir la vidéo plus bas) ont été faites sur le sujet, même si la Russie ou l’Allemagne préconisent le jeûne par l’intermédiaire de centres du cure depuis des décennies, notre système de « santé » actuel est basé sur la maladie, la maladie rapporte beaucoup, beaucoup d’argent. Les gens ne savent pas tout simplement pas que le jeûne peut les guérir, personnes ne leur dit, ils ne l’entendent ni le voient nulle part… Le savoir s’est perdu, et personnellement j’ai du attendre presque 50 ans avant de découvrir le jeûne et ses bienfaits durant mes cours de naturopathie.

Nous nous sommes faits à l’idée que la cause des maladies est mystérieuse, qu’elle échappe à notre contrôle et que du coup nous croyons dur comme fer que la maladie est une fatalité. Finalement, c’est beaucoup plus facile et ça nous arrange bien car de cette façon, pas besoin de faire des efforts pour éviter que la maladie n’apparaisse. Et lorsque la maladie est la, il sera plus aisé de d’avaler des médicaments, parfois durant des années, que de s’arrêter de manger durant quelques jours. Je ne blâme personne, je dis simplement que les médocs sont la pire solution.

Alors je dis non ! La maladie n’est pas une fatalité qui s’abat sur les malchanceux, elle est l’aboutissement du long processus d’affaiblissement d’un organisme intoxiqué par notre mode de vie actuel, contre nature et toujours en train de digérer une nourriture dénaturée en trop grande quantité. Nous souffrons et mourrons d’un long empoisonnement surchargés de toxine stocké dans notre côlon.

 

3800 ans avant notre ère, on gravait déjà dans les pierres des pyramides ce style de phrase:

« Un quart de ce que l’on mange nourrit le corps, les reste nourrit le médecin »

 

N’attendez pas d’être malade !

Pourquoi attendre d’être malade pour jeûner, commencez maintenant, faites un jeûne de quelques jours à titre préventif, un jeûne de maintien, pour des gens qui ont une vie « normale », et mangent « normalement ». De cette façon vous mettrez toutes les chances de votre côté pour conserver une santé optimale. Sachez tout simplement que votre corps ne peut pas à la fois digérer et détoxiquer, le processus de détox s’enclenche lorsque la digestion est terminée. C’est-à-dire que si vous faites 3 repas par jour en comptant en moyenne 4 h de digestion par repas, vous êtes presque continuellement en phase de digestion la journée. Il vous reste une partie de la nuit pour détoxiner, à condition de que votre dernier repas ne soit pas trop tardif, de ne pas grignoter jusqu’au coucher et d’avoir une bonne nuit de sommeil. Tout ceci est d’une logique implacable, le corps humain est une machine qu’il faut alimenter et entretenir correctement et régulièrement afin que cette machine vous transporte le plus longtemps possible.

 

Reportage Arte sur le jeûne

 

Les contre-indications au jeûne

A ma connaissance, et je partage tout à fait l’avis de Bernard Clavière, la seule contre-indication c’est la peur, nous n’avons pas peur d’avaler n’importe quoi à longueur de journée, de se bourrer de médicaments et de vaccins à tout va, mais nous avons peur d’arrêter de manger. C’est plutôt dingue, de dire que c’est dangereux de s’arrêter de manger durant quelques jours, oui, cela peut devenir dangereux au bout de 30 ou 40 jours sans suivi médical, mais pas au bout d’une semaine. Alors arrêtons un instant d’être sous la dictature des blouses blanches et des gouvernements, eux même à la botte des industriels qui ne pense qu’a leur intérêt financier.

Vous ne pouvez plus aujourd’hui ignorer toutes les méthodes scandaleuses de l’industrie agroalimentaire pour séduire nos papilles gustatives et gagner le maximum d’argent sans ce soucier un instant des conséquences sur notre santé, lisez les étiquettes et regardez ce que vous avalez ! Vous ne pouvez plus ignorer la mafia médicale avec tous ces scandales ; du Médiator, du Vioxx, du Celebrex, du Gardasil…Si vous êtes informé de tout ceci et que vous n’agissez pas en conséquence c’est que vous devenez suicidaire.

 

Conclusion

Le jeûne est un moyen de santé irremplaçable, testez-le et assurez-vous de faire des recherches. Dans ce domaine je vous conseil le très bon livre de mon ami Bernard Clavière « Et si on s’arrêtait un peu de manger…De temps en temps » Ce bouquin vous emmènera plus loin pour examiner la question si vous êtes vraiment intéressé par le jeûne.

Et pour terminer, comprenez bien que: «  La faim est incompatible avec la maladie. Les deux ne peuvent exister ensemble, sauf bien sûr chez des gens qui ont perdu tout contact avec leur nature profonde, et qui continuent d’avoir envie de manger avec 39 ° de fièvre »

 

A voir également:


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.