Semences hybrides et OGM, la fin de la biodiversité

Pub pour les OGM dans livres scolaire

Hybrides f1 et OGM, la précarité de l’approvisionnement en semences remet en cause la sécurité alimentaire

La  biodiversité et la souveraineté de nos semences sont en voie de disparition, c’est une crise majeure dans l’agriculture et dans la sécurité alimentaire de la planète toute entière. Il nous faut agir avant qu’il ne soit trop tard.

L’être humain à toujours profité de l’abondance en utilisant les graines de ses propres récoltes, mais depuis peu ce cycle a été rompu. Les paysans n’ont plus le droit d’utiliser leurs propres graines. Les hybrides F1 et les OGM deviennent la norme imposée par l’agro-industrie, une façon sournoise de priver les paysans de leur autonomie…Unissons nos forces et nos initiatives pour la conservation des semences et pour un recouvrement des semences en tant que bien commun de l’humanité.

 

Mais qu’est-ce que c’est un Hybride F1 ? Quelles différences entre un hybride F1, un OGM et une semence non trafiquée ? Pour bien comprendre dans quel processus nous sommes actuellement au niveau des semences (base de l’alimentation) voici une petite vidéo explicative.

 

La semence dans tous ses états

Une société démocratique doit-elle se laisser dicter sa loi par les « experts » ?

Paul Valéry disait : « Les experts sont des hommes compétents qui se trompent en suivant les règles » Il est complétement inconcevable de faire un holdup sur un bien commun et d’en faire un produit fabriqué spécifiquement pour faire du profit en obligeant les gens à acheter des semences tous les ans.

 

Conditionnement dès le plus jeune âge, les OGM vantés dans les livres d’école

Des textes promotionnant des aliments contenant des OGM dans ses manuels scolaires destinés aux élèves de 6e année. «Nutritifs et résistants, les fruits et légumes seront, dit-on, encore plus savoureux», précise le texte du manuel Cyclades destiné aux élèves de 6e approuvé par le ministère de l’Éducation.

  • «Les pommes n’auront plus de pépins, les fraises seront plus sucrées et plus juteuses et les poires se conserveront plus longtemps. On prévoit aussi intégrer des médicaments et des vaccins dans les aliments.»

Un passage du cahier Vingt mille mots sous les mers précise que les risques liés à la consommation de petites quantités de pesticides ne sont pas importants et qu’aucune étude ne démontre que les OGM sont nocifs…

C’est vraiment lamentable que de telles aberrations soient présentes dans des livres scolaires. Les enfants les lisent et pensent que c’est vrai, et comme leur parents sont la plupart du temps ignares sur le sujet, ils ne vont certainement pas contredire ce qui se trouve dans un livre d’école, et vont approuver bêtement !

Sources: Lapresse.ca et Kokopelli  

A voir également:


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Basic information on data protection
Responsible Le BonCoinSante +info...
Purpose Gérez vos commentaires. +info...
Legitimation Consent of the concerned party. +info...
Recipients Automattic Inc., EEUU to spam filtering. +info...
Rights Access, rectify and delete data, as well as some other rights. +info...
Additional information You can read additional and detailed information on data protection on our page privacy policy.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.