L’IONISATION NEGATIVE (ion négatif ou LA vitamine de l’air)

Article invité proposé par IMOTEP de alimentvsmedicament.frContrairement à ce que pourrait laisser supposer le titre, le terme « négatif » ne signifie pas un effet nocif pour la santé mais la charge négative des atomes d’oxygène présents dans l’air.

Ion négatif : atome (la plupart du temps d’oxygène) ayant gagné 1 ou plusieurs électrons
Ion positif : atome ayant perdu 1 ou plusieurs électrons

 

En réalité, nous allons voir que les ions négatifs (ou anions) favorisent la guérison et peuvent pallier nombre de déficiences qu’elles soient physiques ou psychiques.
N’ avez vous jamais constaté un mieux être et l’impression de mieux respirer en moyenne montagne, au bord de la mer, prés d’une fontaine, d’une cascade ou en forêt ?

Cet air pur est conditionné par le potentiel des atomes d’oxygène (donc négatif) que l’on trouve en plus grande quantité dans ces lieux.

 

 

A contrario, les endroits pollués , les atmosphères confinées (mal aéré), l’air conditionné (attention au climatiseur) , la plupart des appareils électriques, certains endroits en montagne (cuvette du diable), ainsi que certains vents chauds (sciroccco, vent d’autan, foehn, et….) génèrent beaucoup plus d’ions positifs susceptibles de causer des troubles, voire des pathologies avérées (allergies, asthme), mais aussi des troubles comportementaux (nervosité, mal être etc…..) confirmés par les bilans sanguins effectués sur des animaux mais aussi sur des humains.

L’importance des ions négatifs dans le rétablissement des malades est largement sous-estimée (ils empêchent la propagation des germes, d’où l’intérêt d’en équiper les chambres d’hopitaux)car plusieurs études menées sur des animaux de laboratoire, placés dans un endroit clos mais correctement nourris et abreuvés, ont démontré une espérance de vie n’excédant pas 7 jours dans un air privé d’ions négatifs.

Une anecdote intéressante est celle de bouteilles d’air comprimé employés par des plongeurs dont la pression était correcte mais qui furent obligés de remonter à la surface car les ions négatifs indispensables aux échanges gazeux des cellules vivantes n’étaient plus présents dans le mélange, la raison invoquée fut un remplissage trop ancien.

Il est toutefois possible et ce grâce à la technologie de non seulement rétablir le potentiel négatif de l’air, ce furent d’ailleurs les sous-marins allemands durant la seconde guerre mondiale qui furent équipés de ioniseurs pour la première fois pour assainir l’air, mais aussi de réaliser une véritable cure puisque de nombreuses expériences méconnues ou plutôt volontairement dénigrées/cachées par l' »establishment médical », ont permis de révéler le rôle thérapeutique des ions négatifs pour toute une kyrielle de maladies dites « fonctionnelles », et ce sans aucun effets secondaires à condition que le malade ne souffre d’aucune lésion physique.

Pour toutes ces raisons, les ioniseurs devraient être déclarés d’utilité publique (ceux ayant passé tous les tests quant à la production d’ions) et remboursés par la sécurité sociale.

Sur le site www.alimentvsmedicament.fr consacré aux 3 domaines (chers à Hippocrate) qui interagissent avec l’humain (Air/Alimentation/Habitat) vous trouverez les pathologies les plus courantes pour lesquelles l’ionisation négative est indiquée mais aussi en guise de dopant naturel pour les sportifs ou intellectuels désireux d’optimiser leurs performances.
Certains athlètes soviétiques employaient l’inhalation directe d’ions négatifs pour améliorer leur forme physique, non, ils n’étaient pas tous dopés au « clenbutérol » ou « dianabol »

Vous trouverez aussi des conseils sur le choix du ioniseur, leurs performances et le prix en rapport.

 


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.