La CPAM en excédent de 9 milliards, info ou intox ?

Le trou de la sécu

Pour combler le soit disant déficit de la sécu, les gouvernants français ont décidés de faire payer les citoyens

Evelyne Dubin, Secrétaire Générale Adjointe au Directeur Général Institut National du Développement Local, nous raconte une autre version de ce fameux déficit, et si la CPAM n’était pas en déficit mais en excédent de 9 milliards.

Petite explication et calcul (consultable sur le site de la sécu – rapport des comptes)

Savez-vous que les sommes suivantes, destinées à la Sécu, ne lui sont pas versées ou entièrement reversées :
•    Une partie des taxes sur le tabac : 7,8 Milliards
•    Une partie des taxes sur l’alcool : 3,5 milliards
•    Retard de paiement à la Sécu pour les contrats aidés : 2,1 milliards
•    La part de TVA : 2 milliards
•    Retard de paiement par les entreprises : 1,9 milliards
•    Une partie des primes d’assurances automobiles : 1,6 milliards
•    La taxe sur les industries polluantes : 1,2 milliards
En additionnant tout ceci on arrive à 20 milliards d’euros. Si les responsables de la Sécu et les gouvernants faisaient leur boulot efficacement et honnêtement, si chacune des institutions reversait ce qu’elles doivent chaque année, les soit disant 11 milliards de déficit se transformeraient aujourd’hui 9 milliards d’excédent.

A qui profite ce tour de passe-passe ?

Dans un premier temps à l’Etat qui voit ainsi un moyen d’introduire dans la conscience des gens un impôt justifié en faisant payer un peu plus le contribuable avec par exemple :

  • Reversement d’un euros sur une consultation médicale
  • Restriction lors des arrêts maladie.
  • Déremboursement de certains traitements.
  • Obligation de consulter un généraliste avant de voir un spécialiste.
  • Pour tout dépassement d’honoraire de plus de 91 euros, 18 euros sont payés par le patient.
  • Instauration d’une taxe de 0,50 Euros sur chaque boite de médicament.

Et dans un deuxième temps, ceux qui en profitent sont les mutuelles, et donc le monde de la finance, encore lui et toujours le monde de la finance. Si les pouvoirs publics, qui vous harcèlent au quotidien avec des messages publicitaires pour vous faire consommer 5 fruits et légumes par jour, étaient vraiment convaincus que cela pourrait améliorer la santé et donc sauver l’assurance maladie, ils supprimeraient la TVA sur ces produits.
Tachons de ne pas avoir la mémoire courte en se souvenant des 90 Millions de doses de Tamiflu, achetés à la hâte par le ministère de la santé, alors que la grippe A n’est pas plus mortelle ou dangereuse que la grippe saisonnière classique. Par contre on ne peut en dire autant des dommages collatéraux potentiels qui existent réellement avec les adjuvants que contiennent les vaccins.

Faites circuler cet article, pour une fois qu’un dirigeant dit la vérité, à force de tourner, il s’affichera peut-être un jour sur l’écran d’ordinateur d’une tête pensante, d’un député, d’un ministre sensé passer son temps à gérer l’argent des contribuables et à le dépenser de manière responsable…

A voir également:


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Basic information on data protection
Responsible Le BonCoinSante +info...
Purpose Gérez vos commentaires. +info...
Legitimation Consent of the concerned party. +info...
Recipients Automattic Inc., EEUU to spam filtering. +info...
Rights Access, rectify and delete data, as well as some other rights. +info...
Additional information You can read additional and detailed information on data protection on our page privacy policy.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.