Les compléments alimentaires… Inutiles et dangereux ?

Les compléments alimentaires utiles ou pas ?

Des compléments alimentaires pour quoi faire ?

C’est une nourriture saine et équilibrée qui doit apporter à l’organisme tout ce dont il a besoin et non des suppléments alimentaires.

 

Perte de poids, ventre plat, jambes légères, teint éclatant, cheveux brillants et soyeux, forme éblouissante, mémoire retrouvée, anti-âge et antistress… À lire les promesses portées sur leurs emballages, les compléments alimentaires ne manquent pas d’arguments pour séduire ses adeptes.

 

Ils sont vendus en pharmacie, ils ressemblent à des produits miracles

MAIS on ne trouve rien parmi leurs principes actifs qui puisse justifier les allégations prometteuses imprimées sur les boîtes.

Aucun de leurs ingrédients ne voit ses vertus confirmées par des études indépendantes.

 

Le danger des compléments alimentaires pour la santé

Selon certains chercheurs, ces compléments sont inutiles pour une majorité de personnes et certains d’entre eux peuvent même entraîner des risques mortels chez les femmes âgées. En effet, plusieurs compléments vitaminés ou minéraux fréquemment utilisés, comme les produits multivitaminés, les vitamines B6, l’acide folique, le fer, le magnésium, le zinc et le cuivre, seraient liés à des risques plus élevés de mortalité.

 

La mise en garde des médecins

Ces découvertes renforcent notre conviction que certains compléments antioxydants, comme la vitamine E, la vitamine A ou le bêta-carotène, peuvent être dangereux, notent des médecins dans un commentaire accompagnant l’étude. Le paradigme « plus, c’est mieux » est faux, ajoutent-ils, soulignant qu’ils ne recommandent pas la consommation préventive de tels compléments, « en tout cas dans une population bien nourrie« .

 

Les compléments alimentaires et les médicaments ne font pas toujours bon ménage

Certains principes actifs présents dans les aliments (jus de pamplemousse, caféine, thé, crucifères…) peuvent interférer avec des médicaments : Efficacité diminuée ou inversement accrue, augmentation des effets secondaires, etc…

C’est le cas souvent de certains antibiotiques, calmants, antidépresseurs ou anticoagulants comme notamment les anti-vitamines K, dont l’efficacité est diminuée lors de la consommation de crucifères (brocoli, chou-fleur……) puisque ces légumes sont riches en vitamine K. Ce même type de problème pourrait se retrouver avec un complément alimentaire. Les aliments et les compléments à éviter lors d’un traitement médicamenteux sont précisés par le médecin et clairement indiqués sur la notice. Le cas échéant, une parade consiste à respecter un délai d’une à deux heures entre la consommation alimentaire et la prise du médicament.

 

Pas de consommation sur du long terme

Il est fortement déconseillé de suivre une complémentation durant plusieurs mois, sans une surveillance minimale ou l’accord du médecin. Prendre une complémentation inadaptée sur le long terme peut avoir des répercussions graves et variées. Il est recommandé de prendre des compléments alimentaires sous forme de cure, pendant 15 jours ou 1 mois, selon le souci à traiter. N’oublions pas qu’une alimentation variée, équilibrée et SAINE permet d’apporter toutes les vitamines et minéraux nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme.

 

C’est une nourriture SAINE et équilibrée qui doit apporter à l’organisme tout ce dont il a besoin et non des suppléments alimentaires.

Certains déséquilibres alimentaires ne sont pas compatibles avec les compléments alimentaires. Il s’agit essentiellement des régimes alimentaires déséquilibrés par les excès : Si l’on mange certains aliments en l’excès, tandis que d’autres catégories alimentaires sont négligées, une complémentation peut avoir pour effet de renforcer les excès et de provoquer des troubles, au lieu de combler les déficits. Avant de prendre un complément, il convient donc d’analyser son alimentation au préalable et de la réajuster si nécessaire, au risque de voir une complémentation provoquer de nouveaux troubles, à la place d’atténuer ceux qui étaient préexistants.

 

Conclusion

Avant d’acheter une pilule miracle qui va soit disant rectifier vos excès ou vos manques alimentaires, surveillez votre alimentation et regardez d’un peu plus prés les étiquettes des aliments et produits que vous consommez et rappelez-vous ce que disait Hippocrate, le père de la médecine moderne :

 « Que ton alimentation soit ta principale médecine »

 

La vie naturelle

Si vous souhaitez vraiment utiliser des compléments, optez pour des produits sains  sur notre partenaire : La vie naturelle

 

 

A voir également:

Quelques bouquins sur le sujet


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Basic information on data protection
Responsible Le BonCoinSante. +info....
Purpose Gérez vos commentaires.. +info...
Legitimation Consent of the concerned party. +info...
Recipients No data will be transferred to third parties, except legal obligation. +info...
Rights Access, rectify and delete data, as well as some other rights, as explained in additional information.
Additional information You can read additional and detailed information on data protection on our page privacy policy.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.