Désinformation et manipulation : Quand le pouvoir joue avec nos cerveaux

Pourquoi la grosse majorité des gens ne réagis pas aux nouvelles lois liberticides mises en place lors de cette crise du covid-19 ?


La santé psychique en danger


Un collectif de psychologues, psychanalystes et psychothérapeutes lancent un message d’alerte :


« La politique gouvernementale s’apparente à une campagne de destruction massive du psychisme de la population. Ceux qui sont censés œuvrer pour le bien-être de nos concitoyens sont en train de créer des traumatismes potentiellement irréversibles »


Le peuple doit prendre conscience que leur gouvernement est devenu clairement pathogène et n’agit pas dans le sens de son intérêt. En effet, ceux qui prétendent représenter le peuple agissent sous l’influence de lobbies qui défendent des intérêts diamétralement opposés à ceux de la population. Les médias, quant à eux, relaient les messages volontairement anxiogènes du pouvoir et pratiquent une censure quasi systématique à l’encontre de toutes les études susceptibles de mettre en cause la narration officielle, résultat, une coalition malsaine et machiavélique, alliant gouvernement, médias et puissances d’argent, s’est constituée.


Les gens doivent se mobiliser collectivement pour mettre un terme à cette folie et protéger leur cerveau et celui de leurs enfants contre les coups de boutoir du pouvoir, faute de quoi nous allons au-devant d’une catastrophe sanitaire et humaine sans précédent.

Les nouveaux rituels


Les gestes barrières ainsi que la généralisation du port du masque, les confinements, déconfinements, couvre-feu… ont des conséquences psychiques importantes :

• Angoisses, notamment chez des jeunes enfants, énurésie,
• Etat de choc post-traumatique,
• Violences conjugales et violences sur les enfants,
• Hypocondrie,
• Troubles obsessionnels compulsifs, notamment chez les enfants,
• Multiplication des cas de décompensations psychotiques,
• Dépressions,
• Suicides, etc…

Le fait d’imposer le port du masque toute la journée aux enfants est une véritable honte. Forcer des jeunes de 11 ans, (parfois même 6 ans) à mettre des masques toute la journée et les sanctionner s’ils ne le font pas est un stade supérieur de la violence psychologique, c’est clairement de la maltraitance.

Le procédé de la « double contrainte »


Tout semble avoir été fait pour mettre les citoyens dans un état maximal de confusion, d’angoisse, de sidération, d’hébétude.

Au début de la crise, les gouvernements et les médias n’ont cessé de diffuser des messages contradictoires.

Lorsque deux messages opposés sont proférés simultanément ou presque, le cerveau est incapable de gérer l’information. Il « bug » en quelque sorte. Ce procédé, connu sous le nom de « double contrainte » est typique du fonctionnement pervers. Il conduit à la destruction de la capacité à penser et jette la personne dans la confusion, l’impuissance et finalement la dépression.

Mais le pire, dans la gestion de cette crise par les gouvernements, est sans doute l’absence totale de visibilité sur l’avenir. En effet, notre psychisme est capable de faire face à des événements traumatiques à la condition qu’ils soient limités dans le temps. En revanche, quand la population n’a aucune perspective de retour à la normale et que la situation traumatisante s’installe dans la durée, les effets psychologiques deviennent irréversibles.

Opération psychologique contre la population

Ainsi, le pouvoir a délibérément véhiculé une vision déformée de la réalité de cette crise sanitaire. Il a berné la population afin de la maintenir en état de stress chronique et de délire collectif généralisé.


En agissant de la sorte, le gouvernement, secondé par la plupart des médias de masse, a servi des intérêts opposés à ceux de la population. Il s’est rendu coupable d’une agression psychologique à l’encontre des citoyens qui ressemble en tout point aux « opérations psychologiques » (ou « Psy Op ») menées par la CIA pour terroriser les populations.

Protéger nos cerveaux et adopter une posture responsable


Face à la situation dans laquelle nous nous trouvons, les citoyens doivent se mobiliser.

Avant toute chose nous devons reprendre le contrôle sur nos cerveaux. Nous devons nous réapproprier notre capacité de penser qui est notre bien le plus précieux. Nous devons sortir de la paresse intellectuelle et développer notre réflexion propre. Nous devons refuser d’offrir du « temps de cerveaux disponible » à des puissances qui, loin de servir notre intérêt, nous transforme inexorablement en poulets en batterie. Nous devons nettoyer notre cerveau d’années de propagande sournoise dont il est encombré.

Nous devons nous réveiller et devenir adultes intellectuellement et nous poser les bonnes questions :

Comment se prémunir d’un pouvoir qui réduit chaque jour davantage nos libertés ?
Comment survivre dans une société qui bascule dans la folie et ressemble de plus en plus à un hôpital psychiatrique à ciel ouvert ?
Doit-on laisser nos enfants à l’école dans ces conditions, ou doit-on envisager une solution alternative ?
Comment protéger notre santé et celle de nos enfants ?

A chacun de trouver ses propres réponses…ou pas….

A voir également:

Santé mentale – Une société matérialiste et consumériste devient vite psycho-toxique


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Basic information on data protection
Responsible Le BonCoinSante +info...
Purpose Gérez vos commentaires. +info...
Legitimation Consent of the concerned party. +info...
Recipients Automattic Inc., EEUU to spam filtering. +info...
Rights Access, rectify and delete data, as well as some other rights. +info...
Additional information You can read additional and detailed information on data protection on our page privacy policy.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.