Fausse maladie…Maladie inventée…Knock is back !

Fausses maladies inventées par les labos, vous devez être malade !

Faute de pouvoir soigner et guérir les maladies existantes, les labos inventent de nouvelles maladies

Pour augmenter toujours plus leurs bénéfices, les labos pharmaceutiques n’hésitent pas à employer les grands moyens pour persuader les biens portants qu’ils pourraient être malades sans le savoir et qu’une action médicale préventive pourrait améliorer leur sort.

 

Le Docteur Knock, les fausses maladies et la médecine moderne

En créant le personnage du Docteur Knock en 1923, Jules Romains à produit une satire des médecins, cependant sa farce de l’époque dépasse la simple pochade critiquant la médecine actuelle. Dans cet extrait, Knock fait miroiter au pharmacien des revenus mirobolants, et explique, avant même l’invention du concept de « disease mongering« , à quel point l’état de bonne santé est un leurre :

 

Si le marché des malades est trop étroit, il suffit d’inventer des maladies !

 

Presque  un siècle après la tirade de Jules Romains, les campagnes actuelles de dépistage de l’ostéoporose, du cancer de la prostate ou encore la baisse du taux de cholestérol mettent en application ce principe : Persuader des biens portants qu’ils pourraient être malades sans le savoir et qu’une action médicale préventive pourrait améliorer leur sort. Et tout cela bien que les données scientifiques disponibles n’en apportent aucune preuve, voire leurs donnent tort !

 

Le Pr Even, président de l’Institut Necker, les médicaments pointés par la revue Prescrire doivent être retirés du marché.

« On est en face d’une industrie internationale puissante qui a la volonté de ramasser chaque année entre 10 et 20 % de retour sur investissement…(…)…Il y a moins 75 % des médicaments sur le marché actuellement qui son complètement inefficace, donc inutiles,  mais le plus inquiétant c’est qu’il y à parmi tout ça au moins 80 médicaments nocifs et dangereux ou potentiellement dangereux avec comme effets des complications sérieuses pouvant handicaper les malades, vois même entrainer des décès chez les personnes à risques et notamment les personnes âgées… »

 

 

Création de fausses maladies : La médecine est devenue folle

Faute d’inventer de nouveaux médicaments, des médicaments réellement nouveaux et puissants pour traiter les vrais maladies qui frappent toute l’humanité; cancers, hypertension…etc. L’industrie pharmaceutique pour maintenir ses ventes à trouvé beaucoup plus simple d’inventer des fausses maladies, de nouvelles maladies qui n’existe pas et pour les quelles elle propose des médicaments sans aucune efficacité (si ne n’est des effets secondaires), mais cela n’as aucune espèce d’importance puisque les soit disant malades ne sont pas malade, du moins pas encore, mais ils le seront grâce aux effets secondaire qui permettras à cette même industrie de leur vendre d’autre médicaments…

 

« C’est bien de savoir donner un médicament pour traiter une maladie, mais c’est un art encore plus grand que de savoir quand ne pas le donner ! » Philippe Pinel

 

A voir également:

 

Bouquins sur le sujet


pinel

que pensez- vous du traitement de l’ osteoporose par le medicament EVISTAN ?
apres divers traitements pour l’ osteoporose pt 10 ans averes inefficaces et pleins d’ efffets secondaires..
merci pour la future reponse

Greg

Evista est un médicament composé principalement de la molécule Raloxifène.

Ce médicament est utilisé pour prévenir chez les femmes ménopausées le risque de l’ostéoporose, qui est une perte de la résistance des os. L’ostéoporose prédispose aux fractures, seulement voila, l’ostéoporose n’est pas une maladie, c’est juste un effet du vieillissement qui fragilise la densité osseuse avec l’âge. Il va de soit que toute les femmes de plus de 35 ans sont prédisposée à cette fragilisation osseuse puisque les calculs d’une « bonne » densité osseuse sont basés sur un sujet femme de 30 ans…Donc toutes les femmes de plus de 35 ans devraient prendre des médicaments en prévention, c’est ce que recommandent les labos pour traiter les gens sur de longues périodes, encore un produit très rentable !

D’après les études seulement 2 % de la population présente des risques élevés de fracture dus a cette fragilisation osseuse, en prenant un traitement médicamenteux vous ramenez ce risque à 1 %, à vous de savoir si cela vaut la peine de supporter des effets indésirables et irréversibles pour abaisser de 1 % le facteur de risque de fracture. Une bonne alimentation vous apporteras beaucoup plus, voir notre article : http://www.bon-coin-sante.com/blog-sante-sans-prise-de-tete/2011/12/menopause-et-alimentation/

Evista : Rappel des effets secondaires possibles:

– Bouffées de chaleur
– Douleurs articulaires et musculaires
– Dépression
– Douleurs thoraciques
– Eruption cutanée
– Besoin fréquent d’uriner
– Crampes dans les jambes
– Troubles gastriques et intestinaux
– Prise de poids inexpliquée
– Urines troubles

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.