Pesticides dans l’eau potable : Doit-on s’inquiéter ?

Article invité proposé par Océane. La France est, avec l’Espagne, le plus gros consommateur de pesticides en Europe, utilisés à 90 % en agriculture.

 
Un constat terrifiant mais logique : la France est le premier producteur agricole européen. Avec une telle pression sur son économie, elle se doit de pouvoir garantir une production agricole constante pour répondre à une demande en croissance permanente mais aussi aux attentes du consommateurs qui exigent des fruits beaux, lisses et qui durent. C’est là que les pesticides entrent en jeu : ils permettent de protéger les récoltes contre les insectes, les mauvaises herbes et les maladies qui s’y attaquent, et d’assurer donc une production maximale et esthétiquement parfaite.

 
L’impact des pesticides sur les personnes en contact direct, comme les agriculteurs, a fait l’objet d’études diverses qui ont conclu qu’il était bien réel. Après tout, il s’agit de produits chimiques puissants, et l’inverse serait étonnant. Mais qu’en est-il du reste de la population ?

 

Les pesticides sont-ils présents dans l’eau du robinet ?

Oui. Les pesticides sont pulvérisés sur les cultures et entrent en contact direct avec les sols. Ils les pénètrent et peuvent contaminer les nappes phréatiques. Avec les fortes pluies, ils peuvent également être transportés vers les sources d’eau naturelles environnantes. Enfin, l’épandage aérien, bien que très réglementé en France, est extrêmement polluant pour l’air et peut directement contaminer l’eau douce en fonction des vents.

Tous ces résidus finissent dans l’eau du robinet que les traitements des services publiques ne suffisent pas à éliminer.

 

Doit-on s’inquiéter ?

La France est l’un des pays les plus réglementés en termes d’utilisation de pesticides, que ce soit pour des questions d’ordre environnemental ou de santé publique. Ainsi, la concentration totale de pesticides dans les eaux brutes ou superficielles ne doit pas dépasser 0,5 μg / L. Malgré cela, une étude allemande a récemment démontré que 76 % des échantillons de sources d’eau douce en France présentent une concentration en pesticides supérieure à la limite légale. Des résidus qui se retrouvent par la suite dans l’eau potable et minérale.

 
Aucune étude n’a, à ce jour, démontré que les pesticides dans l’eau du robinet présentent un danger pour la santé humaine. L’eau du robinet en France est l’une des meilleures du monde. Cependant, en tant que consommateur, nous ingérons aussi des pesticides à travers les aliments que nous mangeons. Nous sommes donc constamment exposés aux pesticides ; et la combinaison de ces deux sources d’expositions aux pesticides pourraient, sur le long terme, causer une contamination chronique avec les symptômes qui l’accompagnent : maux de ventre, vision trouble, perte de réflexes, etc.

 

Et vous, dans tout ça ?

Même si aucun risque sanitaire lié à la présence des pesticides dans l’eau du robinet n’a été officiellement reporté, vous pouvez choisir de prendre quelques précautions utiles, afin de réduire votre exposition quotidienne aux pesticides. Parfois, il vaut mieux prévenir que guérir.

 
Ainsi, vous pouvez d’ores et déjà vous renseigner sur la teneur en pesticides de l’eau du robinet dans votre région en contactant votre agence régionale de santé locale. Les régions agricoles sont souvent les plus exposées.
Vous pouvez également favoriser l’utilisation d’un filtre ou d’une carafe filtrante, en vous assurant de les changer régulièrement pour garantir leur efficacité.

Veuillez noter que bouillir l’eau n’élimine pas les résidus de pesticides.

Enfin, si vous avez une quelconque inquiétude, veuillez parler à votre médecin traitant.

A voir également:

 


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.