Hypertension artérielle et sport, un traitement naturel

Traitement de l'hypertension par l'activité physique et le sport

L’importance de l’activité physique dans le traitement de l’hypertension

Chez les personnes génétiquement prédisposées à l’hypertension artérielle, une pratique sportive modérée réduit de 25% les risques de complications.

 

Une histoire de famille

Le fait d’avoir un parent hypertendu augmente de 50 % le risque pour les enfants.

Il est cependant possible de conjurer le sort en pratiquant une activité physique régulière, selon les résultats d’une étude américaine publiée dans la revue Hypertension.

 

Cinq ans d’étude sur l’excès de pression sanguine

L’étude à suivi 6000 personnes pendant cinq ans, dont un tiers avait un parent hypertendu. Sur les cinq ans, un quart de ces 6000 personnes sont devenues hypertendues. Les sujets présentant des antécédents familiaux ont diminués de 35 % le risque de développer cette pathologie en faisant régulièrement de l’exercice physique.

Les résultats de cette étude expriment un message très précis, on ne parle pas ici de pratiquer un sport intense, mais juste une quantité modérée et réaliste d’exercices en fonction de l’âge, par exemple une à deux heures de marche rapide 1 à 2 fois par semaine.

 

7 personnes hypertendues sur 10 ont plus de 60 ans

En cas de prédisposition génétique à l’hypertension, la pratique d’un sport d’endurance apparaît donc comme un bon moyen de retarder l’entrée dans la maladie en préservant un peu plus longtemps la santé des artères.  70 % des hypertendus ont plus de 60 ans.

Le seuil retenu pour être considéré hypertendu est de 140/90 millimètres de mercure. L’hypertension augmente de façon continue au-delà d’un certain seuil. On ne se réveille pas avec 16/11 du jour au lendemain Cette maladie silencieuse, responsable de crises cardiaques ou d’accidents vasculaires cérébraux, touche désormais 12 millions de Français, le mot d’ordre au vue de ces chiffres serait : Bougez-vous !

Il semble important de sensibiliser les hommes et les femmes de plus de 40 ans dont la pression artérielle se situe dans les zones supérieures (13/8) sans être considérée comme pathologique.

 

Le bénéfice de la pratique d’une activité physique modérée et régulière

Un autre avantage de l’activité sportive c’est qu’elle améliore la fonction de l’artère qui va rester jeune plus longtemps et, par conséquent, secréter moins de substances favorisant sa rigidité ainsi que les dépôts de cholestérol. Le sport diminue également l’activité du nerf sympathique qui augmente la fréquence cardiaque.

Pour assouplir les artères, les médecins recommandent une activité d’endurance (vélo, jogging, natation…) 20 à 40 minutes trois fois par semaine. Pour les femmes, à la ménopause, période critique pour l’apparition de l’hypertension, il est même conseillé de passer à 60 minutes trois fois par semaine…

L’exercice physique sera plus que jamais conseillé pour aider à diminuer la pression artérielle, mais ne la fera cependant pas disparaître, il faudra également modifier d’autres éléments tel que l’alimentation.

 

Quelques conseils de prévention

  • Une activité physique d’intensité modérée mais régulière plusieurs fois par semaine, apporte plus de bénéfice pour abaisser la tension que pratiquer une seule séance plus intense par semaine.

 

Prudence chez les personnes de plus de 40 ans

  • Chez les personnes de plus de 40 ans présentant une hypertension artérielle, la reprise du sport nécessite l’avis d’un médecin qui envisagera la nécessité de pratiquer des examens complémentaires comme l’ECG d’effort par exemple.

Le sport et la diminution du cholestérol, facteur de risque de l’hypertension artérielle

  • Le rôle fondamental de l’activité physique et du sport, alliés de nos artères, dans la diminution des risques liés à un excès de cholestérol a été démontré dans de nombreuses études.

 

Conseils pour pratiquer du sport en cas d’hypertension

  • Débuter l’activité sportive en douceur et progressivement

Pratiquer une activité modérée de 30 minutes 4 fois par semaine

  • Durée minimale 30 minutes
  • Intensité modérée (marche soutenue)
  • Pratiquée au moins 4 jours/semaine

 

Echauffement pendant 10 minutes

  • Ne pas débuter le sport trop brutalement, préparer progressivement le corps et ses muscles à l’effort.
  • Echauffer progressivement ses muscles permet d’éviter des blessures et d’être plus performant.

 

Connaitre ses propres limites

  • Ne pas vouloir aller trop vite
  • Ne pas être trop brutal
  • Être à l’écoute de son corps
  • Une activité physique qui permet de parler pendant l’effort respecte les limites et ne fait pas courir de risque.
  • Ralentir le rythme ou arrêter quelques minutes si des douleurs apparaissent
  • Ne pas forcer
  • Ne pas essayer de battre des records
  • Bien dormir

 

Des exercices d’étirements après chaque séance

Les exercices d’étirements pratiqués après chaque séance permettent de prévenir la survenue de crampes ou de blessure telle que des tendinites, des courbatures…

  • S’étirer juste après le sport pendant 10 minutes environ afin d’éviter le refroidissement des muscles.
  • Mettre en tension ses muscles afin de leur permettre d’être plus souples.
  • Étirez chaque partie du corps : jambes, bras pendant 10 secondes environ en respirant profondément.

 

Bien boire

  • Une bonne hydratation  est indispensable pour éviter l’apparition de blessures, de tendinites, crampes, fatigue, hyperthermie, troubles digestifs, diminution de la performance…
  • Bien s’hydrater avant pendant et après l’effort et ne pas attendre d’avoir soif pour boire, surtout lorsqu’il fait chaud.

 

Bien s’alimenter

  • Une alimentation naturelle, saine et équilibrée, riches en fruits et légumes, permet d’éviter fatigue et blessures.
  • L’alimentation doit être adaptée au type de sport pratiqué ainsi qu’à son intensité.

 

Conclusion

Bouger n’est pas le fort des Français et encore moins des personnes hypertendues. Seulement  1  sur 10 d’entre elles pratiquent régulièrement une activité physique. Et pourtant, l’activité sportive fait partie des recommandations officielles au même titre que l’alimentation. Seulement voila, la prise d’une petite pilule est parfois plus simple…Surtout en France ou les gens consomment les médicaments comme des bonbons…Et après ils viennent « se plaindre d’avoir mal aux dents ! »

Les mentalités commencent néanmoins à changer, il devient évident que la médication à outrance ne règle pas tous les problèmes de santé, nous devons avant tout penser à une bonne alimentation et une bonne hygiène de vie. Le plus important cependant est de ne pas attendre que les soucis soient la pour modifier son comportement.

 

A voir également:

Alerte MédicamentTraitement de l’hypertension artérielle:

Ne pas exposer les patients aux effets indésirables de l’aliskirène !

En l’absence d’efficacité prouvée sur des critères cliniques solides, et face à des effets indésirables graves, l’utilisation de l’aliskirène (Rasilez°, Rasilez HCT° et Rasilamlo°) n’est pas justifiée dans le traitement de l’hypertension artérielle…Lire l’article sur ©Prescrire

Produits sur le sujet



Pour les moteurs de recherche cet article parle de :

  • par le sport intensif comment retarder la menaupose (1)
  • www assouplir les arteres (1)
  •  

    En 2017 j'entretiens mes articulations avec Mega-Flex

    Confort articulaire, mobilité, souplesse, arthrite, arthrose... Des milliers de personnes retrouvent le bonheur de se déplacer...Voir le produit en boutique
     
rythme cardiaque

Bonjour,
Que vous soyez un sportif débutant, confirmé ou un athlète de haut niveau, choisissez un cardiofréquencemètre suivant l’utilisation que vous allez en faire en évaluant des objectifs précis et raisonnables dans la durée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.