Traitements rapides et naturels de la cystite

L’infection urinaire, plus communément appelée cystite se caractérise par des brûlures intenses au niveau de la vessie et un besoin urgent et fréquent d’uriner.

Généralement sans gravité, la cystite est habituellement causée par Escherichia coli, une des bactéries naturellement présentes dans l’intestin, pour une raison ou une autre cette bactérie passe du rectum à l’urètre et se retrouvent ainsi dans les voies urinaires.

C’est l’une des infections bactériennes les plus fréquentes chez les femmes. Le plus souvent ce type d’infection est traitée par des antibiotiques, cependant la répétition de prise d’antibiotique participe à l’augmentation de la destruction de la flore intestinale et vaginale, ce qui va faciliter la prolifération de la bactérie au fil du temps, c’est un cercle vicieux.

Heureusement, il y a des solutions naturelles, rapides et efficaces dans certains cas, notamment chez les personnes souffrant de récidives régulières.

Symptômes de la cystite

Beaucoup de femmes ont eu, ou ont encore des infections urinaires à répétition. Cela commence par de désagréables picotements à l’entrejambe, puis quelques jours plus tard, des douleurs à la miction.

Pourquoi plus les femmes que les hommes ?

Simplement pour des raisons anatomiques, leur urètre étant plus court les germes présents dans la région anale peuvent plus facilement remonter vers la vessie.

Présence de sang ou de pus dans l’urine, dans ce cas consultez rapidement votre médecin traitant car une cystite mal soignée peut évoluer vers une pyélonéphrite, beaucoup plus grave.

Si vous ne pouvez pas consulter votre médecin rapidement voici quelques pistes naturelles à étudier afin de traiter naturellement ces infections urinaires et limiter les rechutes mais aussi la surinfection.

Buvez, buvez et buvez…

La première des choses à faire c’est de boire beaucoup d’eau, 2 litres par jour, cela va permettre de diluer les germes au niveau de la vessie et de faciliter leur évacuation. Comme on boit plus, on a davantage envie d’uriner et il ne faut surtout pas se retenir quand on souffre d’une cystite.

Agrémentez votre eau du jus de citron ou de pamplemousse, l’acidité dans ce cas de figure a déjà une action thérapeutique, car les germes urinaires se multiplient moins facilement en milieu acide.

Infusions, tisanes diurétiques…

Le thym est un puissant antibactérien et un antiviral. Il est donc indiqué de boire une infusion de thym toutes les 4 heures environ. Pour faciliter la miction et atténuer les brûlures lorsque vous allez aux toilettes, buvez des tisanes diurétiques alternez entre tisane d’artichaut, thé vert nature, les deux ont des vertus diurétiques.

Aliments à éviter…

Pour éviter une surpopulation des bactéries, et pour les éliminer plus rapidement, réduisez votre consommation de produits laitiers, sucre, café et alcool.

Le café, l’alcool ou encore les produits laitiers risquent d’irriter la vessie et d’enflammer votre système urinaire. Le sucre lui, va nourrir la bactérie et la renforcer. D’une manière générale évitez les aliments que vous digérez mal ou qui fermentent trop dans l’intestin.

Pour atténuer la douleur…

Préparez dans un verre d’eau :1 cuillère à café de bicarbonate, 1 cuillère à café de jus de citron et 1 gramme d’aspirine.

Cataplasme…

Faites cuire des poireaux dans de l’eau bouillante salée, faites-les revenir légèrement à la poêle dans de l’huile d’olive. Laissez refroidir, enroulez dans un linge et appliquez-les sur le bas-ventre, ensuite couvrez afin d’être bien au chaud. C’est un remède efficace de nos grands-mères pour soulager l’infection urinaire.

Canneberge…

Une des plantes la plus célèbre dans le traitement des infections urinaires est sans doute la canneberge. Elle diminuerait la fixation des bactéries sur les parois de la vessie et réduirait ainsi leur prolifération.

Homéopathie…

Lors des périodes à risques comme la grossesse ou la ménopause, et d’une manière générale, pour éviter les récidives, il est conseillé de prendre 5 granules de Colibacillinium 7 CH une fois par semaine pendant plusieurs mois

Argent colloïdal…

C’est un antibiotique naturel, prenez-le par voie interne (deux bouchons par jour) et par voie externe en l’utilisant pour nettoyer l’ensemble de l’appareil génital…

A noter : Les infections urinaires sont plus fréquentes après la ménopause. La ménopause entraîne une baisse d’œstrogènes, ce qui favorise la contamination de la vessie par des bactéries.
Passé un certain âge, chez les femmes, il arrive parfois que l’urine contienne une grande quantité de bactéries mais ne provoque pas de symptômes. Dans ce cas, l’infection ne nécessite pas forcément un traitement.

N’hésitez-pas à nous faire part de vos astuces ou témoignages dans les commentaires.

A voir également:


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Basic information on data protection
Responsible Le BonCoinSante +info...
Purpose Gérez vos commentaires. +info...
Legitimation Consent of the concerned party. +info...
Recipients Automattic Inc., EEUU to spam filtering. +info...
Rights Access, rectify and delete data, as well as some other rights. +info...
Additional information You can read additional and detailed information on data protection on our page privacy policy.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.