L’arnaque du faux miel, 30 % de contrefaçon en supermarchés

L'arnaque aux faux miels

Miel de Chine, trafiqué ou synthétique, 300 000 tonnes de faux miel sont écoulées en France

1/3 des pots de miel bas prix proviennent de Chine sans aucune mention sur l’étiquette, de plus, de nombreux miels sont trafiqués à l’eau sucrée et d’autres sont simplement créés synthétiquement.

 

Miel de Chine

En Chine le miel est 100% industriel car les chinois estiment que les abeilles ne sont pas assez rapide, ils fabriquent donc le miel en mélangeant tous les ingrédients chimique. Ce faux miel est ensuite exporté partout dans le monde et donc dans l’hexagone puisque la demande des consommateurs français se fait plus grande et que les apiculteurs ont du mal à augmenter leur production.  L’avantage de ce miel c’est qu’il est moins cher, mais ce n’est plus du miel et les fournisseurs de cette mélasse chimique le savent bien car ils n’indiquent jamais que le miel vient de Chine.

 

Origine CE ou hors CE

Avez-vous déjà regardé les étiquettes sur l’origine des miels vendus en grandes surfaces ? A part les pots de miels mis en pot par l’apiculteur du coin, ou parfois ceux d’Espagne, très rares sont ceux qui mentionnent une origine précise. Pourquoi ? Simplement par la faute d’un décret de 2003 qui précise que l’on peut indiquer une provenance en Communauté Européenne ou hors CE, sans avoir l’obligation d’y inscrire un pays en particulier.
Certains miels affichent des provenances complétement fausses comme pour ce miel prétendu Espagnol, qui après analyse du Cetam, contenait du pollen de cotonnier, alors que ce type de pollens est inexistant en Espagne, mais bien présent en Chine.  Certains fabricants, encore plus malins, incorporent des algues microscopiques qui permettent d’effacer toutes traces d’origine.

 

Et le miel français ?

Les faux miels restent marginaux, cependant on se souvient tout de même de ce miel de pin de Normandie, dont le pollen attestait qu’il provenait en réalité de Turquie ou de Grèce, ou celui vendu près du Mont-Saint-Michel où l’on avait ajouté du sucre, ou encore l’exemple de cette apicultrice savoyarde, vendant son miel sur les marchés locaux, qui vient de se faire démasquer par la répression des fraudes alors qu’elle vendait une partie d’un lot de miel industriel de 15 tonnes dans ses petits pots estampillés d’un drapeau savoyard.

 

Arnaque aux faux miels

Paul Schweitzer du Centre d’études techniques apicoles de Guénange en Moselle (Cetam), une association qui analyse 3000 échantillons par an, et déniche les faux miels des industriels et fabricants qui trichent pour coller à la législation européenne et au fameux décret de 2003. Résultat de ces analyses, plus de 30% des miels bas prix, dont la provenance reste très douteuse, sont des faux miels, même si ces faux miels ne sont pas dangereux pour la santé, le consommateur est trompé.

 

Chaque année, Paul Schweitzer analyse 3 000 échantillons de miel

 

Comment faire pour choisir un bon miel ?

Première chose, éviter les bas prix, cherchez un apiculteur du coin ou vous pourrez visiter ses ruches et voir ses abeilles, ainsi que les conditions dans lesquelles le miel est récolté.
Si vous n’avez pas les moyens de vous rendre en campagne car vous vivez dans un grand centre urbain, vous avez peut-être des producteurs locaux qui viennent sur des marchés pas loin de chez vous. Posez des questions et vérifiez les étiquettes des pots de miel, ils doivent mentionner obligatoirement « Récolté en France – Mis en pot par l’apiculteur »

 

Quels sont les moyens pour tester le miel ?

Dans le cas d’ajout de sucre et d’eau dans le miel, celui-ci peut présenter un dépôt granuleux au fond du pot. Pour tester si du sucre a été additionné, chauffer une cuillerée de miel avec un briquet. Si le contenu de la cuillerée se cristallise, le miel a été trafiqué avec du sucre. Même chose s’il se cristallise au réfrigérateur. Le miel frelaté avec de l’eau peut aussi être reconnu avec une autre méthode ; trempez une allumette dans du miel, puis frottez la, si elle ne s’allume pas c’est que le miel contient de l’eau.

 

Et le miel bio, une arnaque aussi ?

Le miel Bio est plus une utopie qu’une réalité, si certaines zones géographique permettent plus aisément l’obtention d’un classement en miel bio, dans la grosse majorité des cas ce sera une course entre classement et déclassement, l’apiculteur devra sans cesse transhumer ses ruches pour pouvoir rentrer dans le cahier des charges. N’oublions pas que les abeilles butinent ou bon leur semble dans un rayon moyen de 4 à 5 km autour de la ruche. Il faudra donc que l’apiculteur surveille constamment que dans ce rayon tout soit bio, sinon son miel sera déclassé par les organismes certificateurs, en particulier si du pollen de colza est détecté dans son miel…

Les consommateurs se posent souvent la question de la réalité « biologique » du nectar récolté, mais ce qu’ils oublient c’est que pour produire du miel, l’apiculteur élève ses colonies. Les apiculteurs sont des agriculteurs avant tout, et certains n’hésitent pas à bourrer leurs ruches d’antibiotique chimique. D’autres vont également gaver leurs colonies d’abeilles avec du sirop de glucose, d’autres encore récoltent leur miel en appliquant un linge imbibé de benzène comme répulsif pour faciliter la récolte.

Mais si certains visent une production intensive, la grande majorité des petits apiculteurs offrent une production de qualité…

 

A voir également :

Quelques bouquins pour éviter les arnaques

 


Pour les moteurs de recherche cet article parle de :

  • miel industriel (37)
  • miel lune de miel composition (14)
  • miel michaud arnaque (4)
  • miel bio besacier arnaque (3)
  • lune de miel avis (1)
  •  
    Patch X39
    Activez vos cellules souches avec le patch X39, une photothérapie brevetée aux multiples avantages… Voir le tarif et détails du produit
               
BOLUSSET

.Je ne suis pas d’accord avec les mails précédents visant à démolir le miel besacier : Je ne fais aucun intérêt dans cette marque et regrette simplement qu’il ait disparu des étals de Carrefour.
.Personnellement je le trouve de très bon gout. Sa présentation crèmeuse résulte de mélanges avec d’autres miels voire de sucre, mais c’est aussi la pratique d’ apiculteurs de Haute Provence pour un aspect et un goût très proches et ces apiculteurs ne peuvent être mis en cause.
La provenance est indiquée, j’ai eu Bulgarie ou Roumanie, ce n’est pas la Chine.
Ce qui m’importe est qu’il n’y ait aucun produit toxique. Aucun des témoignages précédents n’apporte la moindre indication et encore moins la preuve sur l’existence de tels produits.

Mais serais très intéressé de lire un commentaire indiscutable sur la nocivité éventuelle des miels Besacier que je regrette de ne plus trouver chez carrefour.

Olivier

Besacier, « famille d’apiculteur » certes, mais production de miel n’a rien à voir avec une production locale et familiale. Il s’agit en fait d’une entreprise qui fait venir son miel des 4 coins du monde, certes s’appuyant sur des certification de qualité (qui resterait encore à vérifier).
Il est vrai que l’information de provenance est clairement donné sur leur site, mais l’étiquète est tout de même trompeuse.
Comme quoi il faut vraiment prendre le temps de bien lire toutes les informations marquées non seulement sur l’étiquète mais aussi directement sur le pot (DLC + provenance) !!!

Anonyme

La loi doit punir l’entreprise Bescacier qui vend du miel dit bio dans les supermarchés franprix noé à Paris alors qu’il est importé de Chine et d’ailleurs et qu’il n’est fait que de sucre et immangeable ; la mention ‘miel d’origine de l’UE et d’ailleurs » est écrite en tout petit pour tromper le consommateur et leur perfidie va, pour être relaxés, à écrire « miel de fleurs bio » ! C’est du foutage de gueule.

nicastro

Bonjour, dommage que je ne vois ces commentaires que maintenant, j’ai acheté cette semaine un pot de 1 kg de miel de fleurs « Bio » les Ruchers D’Antonin Bio, Besacier , grosse surprise en l’ouvrant je réalise que l’aspect m’évoque complètement le sucre aggloméré, et le goût confirme l’intuition, ce n’est que du sucre, aucune saveur de miel, d’ailleurs aucun parfum, le goût est insipide, juste du sucre écœurant…
J’ai fait un mail directement sur leur site, je vais aller porter le pot chez Carrefour et je vais faire une réclamation, on verra bien, je vais faire le maximum pour prévenir d’autres consommateurs, c’est inadmissible de pousser l’arnaque aussi loin avec des étiquettes Bio au rayon Bio des grands magasins !!!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Basic information on data protection
Responsible Le BonCoinSante +info...
Purpose Gérez vos commentaires. +info...
Legitimation Consent of the concerned party. +info...
Recipients Automattic Inc., EEUU to spam filtering. +info...
Rights Access, rectify and delete data, as well as some other rights. +info...
Additional information You can read additional and detailed information on data protection on our page privacy policy.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.