Maladie infantile – Votre pédiatre vous ment

Ne laissez pas votre pédiatre décider

Dans la mesure du possible évitez de consulter votre médecin

Les pédiatres ont un énorme avantage sur les autres médecins, ils savent exploiter la tendance des parents à accorder plus d’importance à la santé de leurs enfants qu’à leur propre santé.

 

Bon à savoir sur les pédiatres et leurs diagnostiques

  • 90% des médicaments prescrits par les pédiatres sont inutiles, ils font en plus courir un risque aux enfants. Il n’y a pas de médicament non toxique, ils sont tous dangereux par nature. L’utilisation régulière de médicaments chez les enfants,  incite ceux-ci à croire qu’il existe une pilule pour tous les petits bobos, ce qui, à l’âge adulte va les amener à chercher dans les drogues des solutions à leur moindre problème émotionnel.
  • 90%  des opérations chirurgicales pratiquées sur les enfants sont inutiles, mais en plus comportent des risques indissociables à ce type d’intervention.
  •  90 % des pédiatres ne connaissent rien des effets de l’alimentation sur la santé et connaissent mal les dangers et les effets secondaires des vaccins et des médicaments qu’ils prescrivent, cela ne fait pas partie de leur formation.

Lorsque bébé est malade et au vue des statistiques, il parait évident que c’est aux parents d’apprendre à discerner quand ils doivent appeler le médecin et quand ils peuvent laisser faire la nature.

 

Un comportement médical dangereux pour votre enfant

Prendre des décisions médicales pour vous est une chose, les prendre pour votre enfant en est une autre. Cette ambivalence met les parents à la merci de leur pédiatre, qui, pour les rassurer, va traiter leur enfant, même s’il n’est pas gravement malade. Cette attitude permet au pédiatre qui agit ainsi de recevoir une double gratification, à la fois financière et psychologique.

La gratification financière : le problème financier est grave dans certaines régions, car il y a de moins en moins de patients et de plus en plus de pédiatres.

La gratification psychologique : le pédiatre a besoin de se sentir utile, mais ce n’est pas toujours facile dans la mesure où la majorité de ses patients n’ont pas vraiment besoin de soins.
Le résultat est que de nombreux pédiatres sont mécontents, 30 % d’entre eux songent à changer d’orientation et d’autres cèdent à la tentation d’étendre leur pouvoir à d’autres disciplines, même si les traitements qu’ils recommandent sont inutiles et potentiellement dangereux.

 

Les parents sont plus capables que les pédiatres de répondre à la plupart des besoins de leurs enfants dans le domaine de la santé

Les parents ont plus de temps et d’attention à donner que le médecin. Les éléments les plus importants dans le diagnostic d’une maladie sont les changements de comportement, l’apparence et l’histoire médicale de l’enfant. En tant que parents, vous êtes très sensibles aux changements de comportement de votre enfant. Vous êtes aussi à l’affut des changements de son apparence et c’est vous qui connaissez le mieux son histoire médicale, la vôtre et probablement aussi celle de vos parents. Le pédiatre type ne connaît pas votre enfant aussi bien que vous, et ce n’est pas avec ses 40 à 50 patients par jour qu’il va avoir le temps d’apprendre à le connaître. Tout son arsenal technique (tests, vaccins, médicaments, rayons X, théories…) est moins utile, dans la plupart des cas, que la logique et le bon sens des parents.

Ne laissez pas votre pédiatre décider si votre enfant est malade ou non. Vous êtes bien mieux à même de juger de sa condition physique, simplement parce que vous le connaissez mieux.

Vous devez donc toujours conserver un certain contrôle sur le médecin de votre enfant. Cela ne vous dit toutefois pas ce qu’il faut faire quand votre enfant a mal quelque part, quand il tousse ou a de la fièvre. Il vous faut apprendre à distinguer les cas où le médecin doit intervenir de ceux où la guérison se produit d’elle-même. Il vous faut aussi apprendre quels sont les traitements à éviter, voire à rejeter s’ils sont inappropriés et éventuellement dangereux.
Les réactions de défense du corps suffisent à enrayer la plus grande partie des maladies enfantines et les traitements médicaux risquent de les entraver. De ce fait, vos interventions sont en général préférables à celles du toubib. En outre, c’est à vous de jouer le rôle principal en lui donnant une nourriture adaptée afin d’avoir un enfant en bonne santé.

 

A voir également :

Anonyme

Non mais c’est absolument hallucinant de lire des conneries pareilles!!! Les pédiatres seraient les premiers ravis de ne pas voir débarquer des enfants avec un nez qui coule depuis 5 minutes ou 38 de fièvre depuis le jour même!!! Quel est l’intérêt (financier ou psychologique ?????) du pédiatre de travailler de 8h le matin à 22-23h le soir, en essayant de rassurer les parents, de faire des prescriptions raisonnées malgré les demandes insistantes des parents? Quel bénéfice pourrait-il bien en tirer? Et au milieu de tout cela il faut pouvoir détecter les maladies graves (si,si, je vous assure, ce n’est pas une grossièreté, les maladies existent!!!) : une leucémie (qui peut bien sûr se soigner avec une alimentation saine et équilibrée…), une méningite, une maladie dégénérative… ou pouvoir dépister un handicap et accompagner les parents pour la prise en charge de leur enfant… bref, vraiment une sale race ces pédiatres. Ah, et sinon, pour la vitamine D, effectivement en 1900 on n’en donnait pas en supplément, et je pense que tous les enfants qui ont souffert de superbes déformations osseuses s’en souviennent encore. Bon, je pourrais continuer mais ça n’en vaut pas la peine. À bon entendeur…

Greg

Mais bien sur, vous avez certainement raison, d’ailleurs comme cet article est un ramassis de conneries (comme vous semblez le prétendre) alors pourquoi venir mettre votre grain de sel ? En plus de façon anonyme ? Pour ma part j’assume ce que je dis, mais il semble que cela ne soit pas le cas de tout le monde…Pauvre monde….

Louis

En tant que parent je trouve triste que des humains livrent sans réfléchir la santé de leur enfant à des inconnus qui quoi qu’ils en disent n’ont aucun intérêt à ce que celui-ci reste en bonne santé, bien au contraire. Que ces inconscients osent en plus taxer ceux qui ne le font pas d’irresponsables… mais cessez donc de vous projeter ! Oui, être responsable c’est « assumer la responsabilité de » et non « confier la responsabilité à »
Je ferai confiance à un pédiatre le jour où celui-ci :
1) Refusera catégoriquement toute forme de vaccination (oui, toute personne un tant soit peu perspicace ou cultivée sait que s’il prescrit ce genre de produits c’est qu’il est soit un imbécile, soit un vendu, soit un criminel, ce qui revient au même étant donné sa profession).
2) Ne pratiquera pas de médecine préventive (exit le colécalciférol et autres co…….)
3) Se justifiera de manière sourcée de ses diagnostics et ne prendra pas un refus ou une demande d’explication pour une agression.
Autant dire jamais ; c’est là tout le sens de l’expression « en cas de doute, consultez votre médecin »

Giulia

Bonjour,
je suis 100% d’accord avec vous que « donner une nourriture saine et adaptée à votre enfant afin qu’il soit en bonne santé est une vérité ». Toutefois, entre dire ça et dire que le pédiatre nuit à la santé des enfants et conseiller aux parents de ne pas consulter le médecin, il y a une grande différence. C’est vrai que les parents connaissent l’enfant 1000 fois mieux mais ils n’ont pas les compétences médicales que il a pour éventuellement dévoiler ce qu’il peut avoir en dessous un simple rhume persistent ou une toux. Ce n’est pas très prudent de diffuser le type d’information que vous diffusez, sans aucune référence scientifique. C’est même dangereux pour la santé.
Je précise que je ne suis ni médecin ni pédiatre, « juste » parent.

Greg

Bonjour,

Cet article ne dit pas que vous devez à tout prix éviter d’aller chez le médecin, il dit simplement que le parent doit être attentif à certaines choses et ne pas courir chez le médecin pour un oui ou pour un non. Cet article donne la mention suivante « Il vous faut apprendre à distinguer les cas où le médecin doit intervenir de ceux où la guérison se produit d’elle-même. Il vous faut aussi apprendre quels sont les traitements à éviter, voire à rejeter s’ils sont inappropriés et éventuellement dangereux. »

En résumé cela veut simplement dire qu’il ne faut pas faire une confiance aveugle à l’autorité médicale…Il n’y a rien de dangereux la dedans, juste logique et bon sens.

lefrancois

bonjour

peut être pouvez vous faire un effort sur l orthographe ,il y a vraiment beaucoup de fautes et en ce qui me concerne,ça jette un doute .

Greg

Bonjour,
Nous sommes naturopathe et non prof de français, après a vous de voir et de savoir ce qu’il est le plus important ; l’information ou la manière de la donner ?
Mais si vous doutez que le fait de donner une nourriture saine et adaptée à votre enfant afin qu’il soit en bonne santé est une vérité, alors la je doute que vos connaissances en orthographe vous soient très utiles…

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.