Aluminium – Un poison qui met en péril la santé humaine

Aluminium = Danger

L’aluminium est partout, un « poison légal » présent dans l’alimentation, les cosmétiques et encore plus grave dans les médicaments et les vaccins.

 

Le BonCoinSanté s’est penché sur la dangerosité de l’aluminium et fait le point sur ce poison. Beaucoup de choses ont déjà été écrites sur le sujet, cependant nous souhaitons que cette petite synthèse fasse venir une prise de conscience pour la majorité des gens.

 

Dans quoi trouve-t-on de l’aluminium ?

Vous allez certainement rire, mais si l’aluminium est présent en dose très faible partout dans notre alimentation moderne (sauf le bio) On le trouve cependant en quantités significatives dans certaines crèmes cosmétiques, déodorants, certains dentifrices, vaccins, lait pour bébé, dans l’air que l’on respire (chemtrail) ou encore l’eau du robinet ou il est encore employé dans certaines régions comme adjuvant de floculation, et ce, malgré une interdiction européenne. On peut également en citer d’autres, papier alu mis en contact avec des substances acides, pains et viennoiseries et biscuits, après-champoings, fars, vernis…. Et autres cosmétiques de type teinture, crème solaires…

 

Pour des raisons de coût, l’aluminium perdure dans les processus industriels

Alors que ces effets délétères sont connus et avérés, il continue à se cacher dans de très nombreux produits, ses effets sont considérables, et irréversible. Comme de nombreux métaux lourds il est toxique il constitue un poison qui, grâce aux lobbies industriels, n’est pas pris en compte comme étant potentiellement dangereux. Issu de la bauxite importée d’Afrique, l’aluminium est un produit qui fait partie du quotidien depuis les années 1970, pourtant ce métal est reconnu comme neurotoxique… Il devient poison notamment sous forme la plus courante utilisée dans la chimie, l’hydrate d’alumine. Quoi dire des vaccins « obligatoires » imposés aux jeunes enfants dont la totalité des doses d’aluminium utilisée comme adjuvant aluminique représente jusqu’à 8 mg alors que le seuil critique s’établit à 1,5 mg ? Quoi penser de toutes ces maladies développées à cause de trop fortes doses d’aluminium ?

 

Les risques pour la santé

Toxique pour l’organisme, il est également de plus en plus suspecté d’être à l’origine de maladies des muscles et du cerveau. Même si c’est un matériau naturellement présent dans le sol ou encore dans l’air, l’aluminium peut être très mauvais pour la santé car il est très mal assimilé par l’organisme.  Une infime partie de l’aluminium absorbée par l’organisme est rejetée, le reste est absorbé, via les poumons, la peau et le tube digestif. Les effets sont nombreux, accumulation dans les organes, perte de poids et modification du comportement. L’aluminium à également des propriétés neurotoxiques (effets différents de la maladie d’Alzheimer) L’excès d’aluminium peut engendrer des pathologies du type : Tremblements, convulsions, psychose et autres changements au niveau de la parole et du comportement. Sans compter les autres effets néfastes : osseux (ostéomalacie) et hématologiques (anémie microcytaire), l’intolérance au glucose. Au final, l’aluminium peut également provoquer des arrêts cardiaques.

 

Les dangers de l’aluminium

 

Que font les instances sanitaires ?

L’AFFSAPS, à ce jour, refuse toujours de mettre en cause l’utilisation de l’aluminium dans les vaccins. Les parents qui refusent l’administration d’un vaccin à leur enfant se retrouvent dans l’illégalité, même si par affiliation génétique, un lien est démontré que les enfants courent un risque notoire. L’EFSA, à ce jour, n’impose pas aux industriels de limiter l’utilisation de l’aluminium. Ce qui veut dire que les industriels font strictement ce qu’ils veulent, et ils ne se privent pas de le faire en ajoutant de l’aluminium partout ! À ce jour, le permis de nous empoisonner est délivré, y compris sur ordonnance. Et s’il n’y avait que l’aluminium, pensez également à tous ces additifs alimentaires ou il est présent dans une dizaine d’entre eux, dont le E541 utilisé en boulangerie, le colorant E173, l’épaississant E520, l’émulsifiant le E145…Mais ce sont que de tous petits exemples des méfaits de l’industrie capitaliste…

 

Conclusion

Mangez bio, et pour le reste lisez les étiquettes. Refusez les produits contenant de l’aluminium pour qu’enfin les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités. Tout le monde est, un jour ou l’autre, potentiellement exposé…Pensez également à éliminer les métaux lourds de votre organisme avec notre petite cure détox.

 

Bouquins sur le sujet

Articles en relation pouvant vous intéresser :



Pour les moteurs de recherche cet article parle de :

  • boire argile verte danger (9)
  • aluminium dans argile verte danger ou pas (1)
  • argile nocif ou pas? (1)
  •  

    Un allié efficace pour affronter l’hiver en forme et sans bobo

    Renforce le système immunitaire, améliore le confort articulaire et lutte contre la fatigue et le froid...Voir le produit en boutique
     
marinkovic

alors controlez ces faits s’il vous plait et dites moi que ca ne derange personne que les notions suivantes soient autant liées dans notre quotidien.
Aluminium partout (vaccins+medicaments+alimentation+eau+chemtrails)
tous les aliments industriels sont traités aux rayons alphas (radioactif) cela s’appele la ionisation.
donc que penser de cela je suis vraiment perplexe http://fr.wikipedia.org/wiki/Radioactivit%C3%A9_induite

je cite : »Curie et Joliot démontrèrent que le bombardement d’éléments plus légers (comme le boron ou l’aluminium) par des particules alpha entraîna une émission en continu de rayonnements radioactifs, même après l’enlèvement de la source-α. Ils prouvèrent que ce rayonnement s’explique par l’émission d’un particule portant une unité de charge positive ayant une masse égale à celle d’un électron. »

heureusement que je suis pas physicien parce que je me demande alors ce que j’aurais decouvert…

et quand à se demander si la proliferation nucléaire environnementale n’est pas un facteur agravant pour notre santé vu tout l’aluminium dans nos corps…je n’ai pas de réponse mais encore une fois je ne suis ni physicien ni employé des services sanitaires car on se demande si ces gens savent encore se poser des questions…
Rien que le fait que toutes ces notions soient si intimement liées me derangent car même si aujourd’hui nous ne voyons rien de dangereux ne serait-il pas necessaire d’avoir une sorte de principe de précaution…

Greg

Bonjour Christophe,
Merci de votre commentaire, concernant l’irradiation des aliments, officiellement appelée « ionisation alimentaire » nous avons déjà publié un article. Pour ce qui est de l’aluminium ce fameux principe de précaution s’applique pourtant aux vaccins destinés aux chats et aux déodorants contenant des sels d’aluminium…Mais à ce jour aucun vaccin « obligatoire » humain sans aluminium n’est disponible sur le marché en France, et le gouvernement ne semble pas s’en inquiéter malgré les demandes présentes de certaines personnes atteintes notamment de myofasciite à macrophages.
Donc il semblerait bien qu’un complot soit en marche…

marinkovic

c’est bien plus grave que cela malheureusement :

dites vous bien que toutes ces maladies que vous citez ne sont que des effets secondaires…mais des effets secondaires de quoi au juste?
Ben nous rendre completement « flagamou » on appele ca une prison chimique.
Et si jamais ca ne suffisait pas hop quelques rayons ou particules alphas et hop nous voila radioctifs au travers le l’aluminium dans notre corps qu’est-ce qu’ils sont forts nos scientifiques heureusement que les specialités scientifiques sont cloisonnées comme ca la main droite ne sait pas ce que fait la main gauche et dire qu’il y en a encore qui appellent cela le hasard…mdr

Greg

Oui, mais il faut y aller doucement avec nos lecteurs encore conditionnés par les médias…Cependant vous avez raison de mentionner cela, une fois c’est un hasard, deux fois c’est une coïncidence, et trois fois c’est un complot…Là nous sommes déjà dans plus d’une dizaine d’exemples concernant l’aluminium…;-)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.