Manipulation des images et des commentaires dans les reportages TV

Manipulation des images dans les reportages TV

Nous dénonçons régulièrement toutes les manipulations politiques ou médiatiques, mais cette fois le BonCoinSanté y était !

Nous y étions et nous pouvons en parler plus précisément, si la RTS souhaite un droit de réponse sur cet article, nous le publierons volontiers.

Reportage TV de la RTS (Radio Télévision Suisse)

Si vous faites partie de nos lecteurs réguliers vous avez déjà certainement vu ou entendu que le BonCoinSanté était actif au sein d’un collectif de jardins depuis 2 ans, plus exactement « Les jardins coopératifs du Locle » cette collaboration nous permet de vous informer régulièrement sur les méthodes de jardinage biologique que nous testons sur une parcelle de 100 M² au sein de ce collectif.
Cette année la RTS est venu faire un petit reportage pour une diffusion dans leur magasine « Couleurs locales » voici une petite analyse de ce reportage, juste pour vous montrer à quel point vous êtes bernés et conditionnés à longueur d’années. Avant de vous montrer l’envers du décor, prenez déjà le temps de visionner les 2 minutes du montage final une première fois :

Première analyse à Chaud :

Remarquez l’insistance du journaliste qui commente les images (présent le jour du tournage) en début de reportage ; « …bénéficiaires de rentes sociales… », « …coincé entre plusieurs immeubles… », « …c’est mieux que le suicide… », « …pour sortir de ses idées noires… », le ton est donné pour que l’auditeur comprenne que ce sont bien une douzaine de pauvres diables bénéficiaires d’aides sociales qui participent à ce collectif financé par la ville du Locle…

Décryptage des commentaires

Ce mercredi matin dès 9h30 l’équipe de tournage est présente sur les lieux, nous avons également RDV tout comme les autres propriétaires de parcelles des jardins collectifs. Il fait gris et la T° est de 8 °. Fabrice Plomb, coordinateur du collectif a déjà eu un contact tel la veille avec le journaliste d’on l’idée est de faire « un truc sur les pauvres » mais Fabrice insiste sur le fait que le but principal de notre collectif est avant tout la convivialité et les échanges de connaissances au niveau du jardinage, plutôt qu’un projet de réinsertion de gens en marge de la société.

Début du tournage, au bout de 3 mn d’images de réunion de groupe, le journaliste nous coupe la parole lorsque nous discutons d’ouvrir cet espace aux écoliers et autres personnes désireuses d’en savoir plus sur le jardinage, et nous demande avec insistance de parler plutôt des « problèmes » et de comment s’organise « la gestion de ces problèmes »…D’ailleurs vous ne verrez aucune images des 15 mn de réunion filmées et enregistrées…

Le journaliste reviens ensuite dans l’interview de Fabrice sur le mot Ghetto, en lui posant la question « Pour vous, pourquoi est-ce essentiel que ce lieu ne soit pas un Ghetto ? », vous remarquez à la minute 1 :38 Fabrice mal à l’aise qui répond à cette question virtuosement posée à l’improviste, mais Fabrice garde son calme et répond d’une façon autre que le journaliste veut l’entendre (d’ailleurs nous n’entendons pas la question dans le montage final…

A la fin du tournage de l’interview nous faisons gentiment remarquer au journaliste son manque de compréhension sur les objectifs de ce collectif, remarques qu’il ne semble pas entendre, se prenant pour le centre du monde comme beaucoup d’autre grattes papier ou guignols de l’info…
Minute 0 :46:«  ….après un divorce douloureux, Roger s’est retrouvé au bénéfice d’une rente sociale… »

Pour info : Nous connaissons le bonhomme et Roger n’est absolument pas suicidaire, il a certes perdu ses deux enfants dans un terrible incendie, mais il garde un moral à rendre jaloux n’importe quel dépressif de caniveau …Mais seulement il s’est laissé embobiner par les questions de notre fameux journaliste…
Des gens comme Roger arrange bien les médias pour se défouler et montrer un certaine misère, et bien faire passer le message auprès de vous auditeurs, CONsommateurs et…CONtribuables, que les gens qui n’ont pas ou peu d’argent sont des CONS, des pauvres gens et des moins que rien… En montrant cela, on ne met pas en avant la convivialité et le retour à la terre qui permet d’éviter de consommer des produits de plus en plus transformés et empoisonnés par l’industrie agroalimentaire moderne… Être social c’est être sociable, c’est donner de son temps simplement, pour tout le monde sur cette terre… Mais on se fait un immense plaisir à montrer et à faire entendre que les gens sont dans la dépression ou au bord du suicide, car ça fait vendre…

Un petit mot de ce que vous auriez dû entendre ou comprendre dans ce type de reportage et qui reflète plus la réalité sur les jardins coopératifs du Locle

Montrer que l’on est plus riche et plus intelligent parce qu’on tiens une caméra ou un micro dans les mains c’est bien pratique pour véhiculer des idées reçues sur une certaine catégorie de gens, ce qu’ils ne disent pas c’est qu’il y a des écoles qui viennent visiter les jardins et qu’ils ont un réel plaisir, et que le collectif à plein de projets et une réelle satisfaction à cultiver nos légumes et à organiser des repas ensembles à la cabane comme beaucoup de gens le font, se retrouver dans la convivialité, pas de riche ni de pauvre, justes des gens qui veulent vivre simplement et sainement. Alors reconnectons-nous un peu avec la nature et regardons les gens avant tout, sans se soucier de leur porte-monnaie ou de leur QI.

Nous sommes bien évidemment déçus par le point de vue de ce reportage et par le manque d’ouverture d’esprit du journaliste en question.  Ce reportage a été monté uniquement dans le but de montrer une misère qui évolue à vue d’œil, en dévalorisant les personnes, et tout cela malgré l’insistance de tous les participants pour bien faire comprendre à ce journaliste que notre démarche première avec les jardins c’est de rapprocher les gens et de leurs redonner confiance et que ceci ne peut être fait que par des gens sociables. C’est véritablement un manque de respect d’utiliser les gens et leur image dans un but purement commercial.
Maintenant que vous savez, vous pouvez regarder un fois de plus ce reportage, mais vous n’allez forcément pas le voir de la même façon…Pensez-y également lorsque vous allez regarder n’importe quel autre reportage…

Conclusion

Au final, 1h30 d’images et d’interviews, présence de l’équipe de 9h30 à midi pour un résultat qui ne reflète en aucune façon la réalité. Un peu à l’instar des médecins, à qui on apprend à vendre des médicaments durant leurs longues années d’études, à l’école du journalisme on apprend à vendre de la misère…

A voir également:


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Basic information on data protection
Responsible Le BonCoinSante +info...
Purpose Gérez vos commentaires. +info...
Legitimation Consent of the concerned party. +info...
Recipients Automattic Inc., EEUU to spam filtering. +info...
Rights Access, rectify and delete data, as well as some other rights. +info...
Additional information You can read additional and detailed information on data protection on our page privacy policy.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.